Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Lorenzo de nouveau intouchable au Mans

Lorenzo de nouveau intouchable au Mans

Le double Champion du Monde MotoGP™ a survolé les débats au Monster Energy Grand Prix de France, comme à Jerez deux semaines plus tôt.

S’il s’était dit déçu de sa qualification en troisième position, Jorge Lorenzo était selon les chronos accumulés au long de séance d’essais le favori à la victoire dimanche au Mans pour la cinquième manche du Championnat du Monde MotoGP™ 2015 et s’est effectivement imposé avec une certaine aisance, répétant son échappée en solitaire de Jerez. 

Toujours très entreprenant en début de course, le pilote du team Movistar Yamaha MotoGP n’a pas hésité à attaquer par l’extérieur dans la courbe Dunlop pour s’emparer de la première position dans la première chicane et commencer à imprimer un rythme que bien peu de pilotes ont pu suivre. 

Andrea Dovizioso et Andrea Iannone du team Ducati ont cependant réussi à rester dans le sillage du Majorquin sur le premier tiers de la course, avant que ce dernier ne réalise finalement le break pour compter une seconde d’avance au dixième tour, un écart qu’il a ensuite consolidé alors que les deux Italiens se faisaient rattraper puis doubler par Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP).

Parti septième, le nonuple Champion du Monde n’a pas pu revenir sur son coéquipier mais réalisait lui aussi une performance positive, offrant le doublé à Yamaha et signant son cinquième podium en autant de courses depuis le début de la saison tandis que Lorenzo s’imposait au circuit Bugatti pour la quatrième fois en MotoGP™.

Derrière, Dovizioso n’a pas eu de mal à s’assurer la troisième place et a admis après la course qu’il lui manquait encore un petit quelque chose pour viser la victoire. L’Italien se relançait néanmoins d’une belle manière après sa décevante course à Jerez.

Son coéquipier Andrea Iannone a quant à lui été l’un des deux protagonistes de la superbe bagarre de fin de course qui l’opposait à Marc Márquez (Repsol Honda). Parti de la pole position, ce dernier avait perdu énormément de temps en début d’épreuve, manquant plusieurs freinages et sortant de sa trajectoire à deux reprises, et était descendu jusqu’en septième position, derrière Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3) et Cal Crutchlow (CWM LCR Honda), qui est néanmoins tombé à la Chapelle dans le huitième tour.

Márquez a dû patienter jusqu’au 23e des 28 tours pour repasser devant Smith et attaquer par la même Iannone, avec qui il s’est ensuite disputé la quatrième place jusqu’à l’arrivée. Au terme d’une série de dépassements rappelant leurs mémorables duels en Moto2™, Márquez a eu le dernier mot mais manquait le podium pour la troisième fois depuis le début de la saison.

Le Champion du Monde en titre se retrouve ainsi à 33 points de Rossi, à la quatrième place du classement général, tandis que Lorenzo double Dovizioso pour prendre la seconde place, avec cinq points d’avance sur ce dernier et seulement quinze de retard sur Rossi.

Derrière Márquez et Iannone, Smith n’avait pas pris le risque de se mêler à la bagarre et complétait le Top 6 à l’arrivée, avec une quinzaine de secondes d’avance sur son coéquipier Pol Espargaró. 

Yonny Hernández (Pramac Racing), Maverick Viñales (Team Suzuki Ecstar) et Danilo Petrucci (Pramac Racing) clôturaient le Top 10 devant Nicky Hayden (Aspar MotoGP Team), premier pilote Open, et Loris Baz (Athinà Forward Racing), qui signait sa meilleure performance depuis son arrivée dans la catégorie avec une fantastique douzième place à domicile.

De retour à la compétition après une longue absence, Dani Pedrosa (Repsol Honda) a malheureusement chuté dès le deuxième tour mais a pu repartir pour finir la course et confirmer qu’il avait bien récupéré de son opération de l’avant-bras droit. L’Espagnol a terminé en seizième position, derrière Héctor Barberá (Avintia Racing), Eugene Laverty (Aspar MotoGP Team) et Álvaro Bautista (Aprilia Racing Team Gresini). 

Stefan Bradl (Athinà Forward Racing) et Mike Di Meglio (Avintia Racing) ont eux aussi chuté dans le deuxième tour mais ont pour leur part dû abandonner, à l’instar de Scott Redding (EG 0,0 Marc VDS) et Jack Miller (CWM LCR Honda), tombés plus tard dans la course. À noter qu’en dehors de Márquez, tous les autres pilotes sur RC213V Factory (Pedrosa, Crutchlow et Redding) ont chuté.

Prêt à disputer la course malgré les douloureuses séquelles que lui avait laissées son spectaculaire highside de la veille, Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar) n’avait décidément pas la chance à ses côtés ce week-end et a été contraint à rentrer aux stands pour abandonner dès le deuxième tour en raison d’un problème technique. Karel Abraham (AB Motoracing) a lui aussi fini sa course aux stands.

Grâce à sa seconde place, Rossi conserve quinze points d’avance en tête du classement général avant la sixième manche de la saison 2015, le Grand Prix TIM d’Italie, qui se déroulera au Mugello le 31 mai. 

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Tags:
MotoGP, 2015, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE, RAC, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Andrea Dovizioso, Movistar Yamaha MotoGP, Ducati Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›