Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Moto3™ : La nouvelle génération italienne triomphe en France

Moto3™ : La nouvelle génération italienne triomphe en France

Romano Fenati, Enea Bastianini et Francesco Bagnaia se sont distingués au Mans lors de la cinquième manche de la saison Moto3™ 2015.

Coéquipiers l’an dernier, Romano Fenati (SKY Racing Team VR46) et Francesco Bagnaia (Mapfre Team Mahindra) se sont retrouvés dans la lutte pour la victoire au Monster Energy Grand Prix, où leurs compatriotes italiens Niccolò Antonelli (Ongetta-Rivacold) et Enea Bastianini (Gresini Racing Team Moto3) ont aussi eu l’occasion de rouler en tête de la course.

Antonelli et Bagnaia ont attaqué dès le départ pour devancer Fabio Quartararo (Estrella Galicia 0,0) et son coéquipier Jorge Navarro, qui s’étaient qualifiés aux deux premières positions, et ont vite été rejoint par Fenati puis par Bastianini, qui était 18e sur la grille et déjà remonté à la huitième place dans le troisième tour. 

Trentième sur la grille suite à une séance de qualifications bouleversée par la pluie, Danny Kent (Leopard Racing), réalisait lui aussi une spectaculaire remontée dès le début de la course, gagnant une quinzaine de places en l’espace de trois tours.

Suite aux chutes de Navarro et de Quartararo, qui est tombé dans le virage n°4, au même endroit que son coéquipier, alors qu’il était en lice pour une première victoire, Fenati Bagnaia et Bastianini ont réussi à prendre un peu d’avance sur le reste du peloton puis ont été rattrapé par Kent à quatre tours de l’arrivée. 

Alors que les trois Italiens assuraient le show en multipliant les dépassements, le Britannique a sagement décidé de ne pas prendre de risque et de s’assurer une quatrième place au goût de victoire étant donné son départ en 30e position. Fenati, Bastianini et Bagnaia signaient quant à eux un podium historique, le premier podium 100% italien dans la catégorie junior depuis le GP du Japon de 2004, de quoi faire le plein de confiance avant l’épreuve du Mugello.

Devant, Fenati, plus expérimenté que ses deux compatriotes, s’est imposé de très peu devant Bastianini, qui obtenait sa deuxième seconde place de l’année et passait une fois de plus très près d’une première victoire en Grand Prix, et Bagnaia, qui s’offrait son premier podium, le premier du Mapfre Team Mahindra de Jorge Martínez ‘Aspar’.

Côté Français, une véritable hécatombe puisque Jules Danilo (Ongetta-Rivacold), qualifié sixième, était tombé dans la onzième tour, bien avant la chute de Quartararo, et que Alexis Masbou (SaxoPrint-RTG) a lui aussi fini au tapis. Le vainqueur du GP du Qatar luttait pour le Top 10 et a chuté suite à un malheureux contact avec Niklas Ajo (RBA Racing Team), lui aussi tombé, alors qu’il observait une pénalité en laissant repasser le Finlandais devant lui suite à une manoeuvre irrégulière. 

Antonelli a quant à lui pris la cinquième place, derrière Kent, et était le quatrième Italien dans le Top 5. Au pied du podium, Kent manquait le podium pour la première fois de l’année et terminait une série de trois victoires consécutives mais prenait six points d’avance supplémentaire en tête du classement général. Suite à l’épreuve français, il mène avec 37 points de plus que Bastianini et 44 de plus que son coéquipier Efrén Vázquez (Leopard Racing), tombé dès le premier tour avec Remy Gardner (CIP), Brad Binder (Red Bull KTM Ajo) et Gabriel Rodrigo (RBA Racing Team).

Quartararo et Masbou, qui poursuit une mauvaise série en n’ayant marqué qu’un point en quatre courses depuis sa victoire au Qatar, se retrouvent respectivement à 52 et 78 du leader avant la sixième manche qui aura lieu au Mugello le 31 mai.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Tags:
Moto3, 2015, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE, RAC, Niccolò Antonelli, Enea Bastianini, Romano Fenati, Gresini Racing Team Moto3, MAPFRE Team MAHINDRA, SKY Racing Team VR46

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›