Achat de billets
Achat VidéoPass

Lorenzo : « C’est comme ça que j’aime courir »

Lorenzo : « C’est comme ça que j’aime courir »

Le Majorquin a réalisé une course parfaite pour s’offrir une seconde victoire de rang au Monster Energy Grand Prix de France.

Jorge Lorenzo s’est propulsé en tête de la course dès le départ au Monster Energy Grand Prix de France pour finalement mener de bout en bout et décrocher une deuxième victoire consécutive suite à son triomphe à Jerez. 

Jorge Lorenzo :

« Avant la course j’étais un peu préoccupé par le côté droit du pneu avant parce que l’avant se fermait dans certains virages. C’est parfois plus compliqué le dimanche lorsqu’il fait plus chaud, qu’on a plus d’essence dans le réservoir et qu’on pousse davantage sur les freinages. Sur le troisième ou quatrième tour, l’avant tendait à se fermait, j’ai commencé à m’inquiéter mais le pneu restait plus ou moins stable. C’était juste mais la situation n’a pas empiré. J’ai attaqué tout le temps puis j’ai ralenti pour gérer le carburant. »

« Cette fois-ci nous avons eu de la chance. Je sais que d’autres pilotes ont eu des problèmes à l’avant. C’était important de doubler Marc (Márquez) et (Andrea) Dovizioso au départ. C’est comme ça que j’aime courir parce que sans personne devant, je peux freiner parfaitement, garder ma vitesse de passage en courbe et essayer de creuser l’écart, ce qui a fini par se produire. C’était difficile parce que Andrea est resté à moins d’une seconde pendant un bon moment mais j’ai fini le faire. J’ai ensuite vu que Valentino était deuxième et qu’il revenait à certains endroits. J’ai dû pousser un peu plus, surtout au freinage, mais j’ai pu freiner de plus en plus tard et tourner en 1’33.004, ce qui m’a donné l’avantage dont j’avais besoin pour remporter cette course. »

« Remporter deux courses de suite contraste beaucoup avec les trois premiers Grands Prix que j’avais finis en dehors du podium. Ce sont de bien meilleurs résultats mais nous devons garder les pieds sur terre et ne pas hésiter parce que les choses peuvent changer très vite. Le Mugello est une bonne piste pour Yamaha et surtout pour moi parce que c’est ma piste favorite mais Valentino est aussi très rapide là-bas. Qui sait ce qui se passera là-bas ? »

Tags:
MotoGP, 2015, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE, RAC, Jorge Lorenzo, Movistar Yamaha MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›