Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Valentino Rossi et le Mugello : Une histoire d’amour…

Valentino Rossi et le Mugello : Une histoire d’amour…

Le Mugello a accueilli plusieurs des plus grands moments de sa carrière mais Rossi y a aussi eu des épisodes difficiles…

Présent dans le paddock MotoGP™ depuis près de vingt ans en tant que reporter pour Motorcycle News, Matthew Birt rejoint l’équipe de motogp.com pour la saison 2015 afin de vous proposer des news exclusives ainsi qu’une opinion venant du coeur du paddock.

Étant donné l’histoire d’amour entre Valentino Rossi et le Mugello, il peut paraître incroyable que sept années se soient écoulées depuis la fin de sa fantastique série de sept victoires consécutives en MotoGP.

Bien qu’il ait un palmarès sans égal sur ce circuit, le pilote du team Movistar Yamaha MotoGP y a connu autant de hauts que de bas.

Le Mugello a accueilli plusieurs des plus grands moments de sa carrière mais Rossi y a aussi eu des épisodes difficiles.

Il remporta sa première victoire au Mugello en 125cc, en 1997, lors d’une course qui est restée célèbre pour ses moqueries envers son rival italien Max Biaggi.

Rossi avait fêté sa victoire avec une poupée gonflable sur laquelle était écrit le nom du modèle allemand Claudia Schiffer, une attaque directe envers Biaggi, qui était à l’époque lié à Naomi Campbell.

Son unique victoire en 250cc au Mugello arriva en 1999, lorsqu’il utilisait une livrée ‘Peace and Love’ sur son Aprilia.

La popularité de Rossi était déjà énorme et des milliers de fans italiens avaient envahi la piste pour fêter sa victoire. Essayant d’échapper à ses fervents supporters, Rossi était tombé de son Aprilia en percutant le caméraman Gigi Soldano sur le tour d’honneur !

La première déception de Rossi au Mugello date de 2000 et de sa première saison en catégorie reine. Visant le titre de premier Italien à gagner en 500cc au Mugello, Rossi s’était battu avec Loris Capirossi et Biaggi pour s’emparer de la première place mais finit par chuter en fin de course.

Il tomba à nouveau l’année suivante, sous une pluie diluvienne, lorsque sa Honda NSR500 revêtait une livrée aux couleurs d’Hawaii. 

Superstitieux, Rossi abandonna l’idée d’utiliser une livrée spéciale au Mugello et porta son attention sur les casques.

Une tradition qu’il lança en 2002 pour que la traditionnelle présentation du casque le samedi matin devienne au fil des ans l’un des moments incontournables de la saison.

Son premier casque spécialement conçu pour le Mugello reprit le design de celui qu’avait utilisé son père Graziano en 1979, l’année de naissance de Rossi.

Le début de cette nouvelle tradition fut aussi le début d’une incroyable série de sept victoires consécutives pour Rossi au Mugello. 

Sa victoire en 2002 fut l’occasion de nouvelles festivités post-course brillamment orchestrées. Rossi dominait sans partage sur la nouvelle Honda V5, à tel point que ses détracteurs avancèrent que son succès était dû à la vitesse de pointe de la RC211V.

Le Mugello a l’une des lignes droites les plus longues du calendrier et après une nouvelle victoire sur Biaggi, Rossi s’arrêta pour recevoir une amende pour excès de vitesse remise par l’un de ses fans déguisé en policier.

Les innombrables souvenirs de Rossi au Mugello n’ont cependant pas tous été créés en piste, l’Italien ne manquant jamais d’humour.

En 2008, il dévoila la plus célèbre de ses créations pour le Mugello : son propre visage était placé sur le dessus de son casque AGV.

L’idée était venue de l’incontournable designer Aldo Drudi suite à ce que Rossi lui ait demandé à quoi ressemblait son visage lorsqu’il freinait au bout de la ligne droite.

Il s’imposa ce jour-là mais a depuis connu plus de déceptions que de succès.

En 2010, Rossi fut victime d’un highside à l’entrée de la chicane Biondetti, lors des essais du samedi matin et se fractura la jambe droite. 

Deux Top 6 peu satisfaisants avec la Ducati Desmosedici en 2011 et 2012 furent suivis par un nouvel espoir en 2013, lorsque M. Mugello revint chez Yamaha.

La course de Rossi ne dura cependant qu’une trentaine de secondes puisqu’il alla au tapis dès le premier tour suite à un accrochage avec Álvaro Bautista.

C’est certainement cette année que Rossi a le plus de chances de renouer avec la victoire chez lui devant son public, et de faire passer son compteur à 10 au Mugello. 

À 36 ans, l’Italien est sur une série de neuf podiums consécutifs, dont trois victoires.

Et il arrive au Mugello en tête du classement du Championnat du Monde pour la première fois depuis 2008.

Ce week-end, Rossi et des dizaines de milliers de fans espèreront le voir redevenir Roi du Mugello.

Tags:
MotoGP, 2015, GRAN PREMIO D'ITALIA TIM, Valentino Rossi, Movistar Yamaha MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›