Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Oliveira et le Portugal enfin au sommet du podium

Oliveira et le Portugal enfin au sommet du podium

Vainqueur au Mugello, Miguel Oliveira est le premier Portugais de l’histoire à s’imposer en Grand Prix.

Monté sur le podium au moins une fois par an depuis 2012 et passé très près de la victoire à plusieurs reprises, Miguel Oliveira s’est enfin imposé au Mugello et inscrit encore un peu plus son nom dans l’histoire en devenant le premier Portugais à monter sur la plus haute marche du podium en Grand Prix.

Onzième en qualifications, le pilote du team Red Bull KTM Ajo ne figurait pas vraiment parmi les favoris à la victoire avant de soudainement passer de la neuvième à la première position juste avant la mi-course. Le Portugais est ensuite resté en tête quasiment jusqu’à la fin et un dernier tour entamé derrière Romano Fenati (SKY Racing Team VR46) mais terminé en tête d’un groupe de six pilotes qui se tenaient en quatre dixièmes de seconde. Il signait ainsi sa première victoire mais aussi la première de Red Bull KTM Ajo cette année et la seconde consécutive du constructeur autrichien après un début de saison dominé par Honda. 

À l’instar d’Oliveira, Danny Kent (Leopard Racing) a fait une course intelligente en évitant de prendre des risques en début d’épreuve pour plus tard attaquer au bon moment et s’emparer de la deuxième juste devant Fenati.

Habillé aux couleurs de l'Italie, ce dernier obtenait donc un podium à domicile après sa victoire au Mans et terminait devant ses compatriotes Francesco Bagnaia (Mapfre Team Mahindra), Enea Bastianini (Gresini Racing Team Moto3) et Niccolò Antonelli (Ongetta-Rivacold). 

Après une catastrophique qualifications en 23e position, Alexis Masbou (SaxoPrint-RTG) s’est bien rattrapé en course et a pris la neuvième place, derrière Jorge Navarro (Estrella Galicia 0,0) et Isaac Viñales (Husqvarna Factory Laglisse).

Présent dans un groupe de tête comprenant de nombreux pilotes en début de course, Fabio Quartararo (Estrella Galicia 0,0) a été contraint à l’abandon pour la deuxième course consécutive, à l’instar de Jules Danilo (Ongetta-Rivacold), après une chute dans le virage n°15 qui ne sera qu'une étape de plus dans son apprentissage.

Son abandon le relègue cependant à la septième place d’un classement général que Kent mène avec 46 points d’avance sur Bastianini, 57 sur Fenati, 58 sur Oliveira et 64 sur Efrén Vázquez (Leopard Racing), qui est tombé suite à un contact avec Karel Hanika (Red Bull KTM Ajo) en fin de course alors que les deux pilotes évoluaient dans le Top 10.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Tags:
Moto3, 2015, GRAN PREMIO D'ITALIA TIM, RAC, Danny Kent, Romano Fenati, Miguel Oliveira, Leopard Racing, SKY Racing Team VR46, Red Bull KTM Ajo

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›