Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Danilo : « Je dois faire un bon résultat, plus le choix »

Danilo : « Je dois faire un bon résultat, plus le choix »

Jules Danilo a chuté dans le dernier tour au Mugello alors qu’il était en bagarre pour décrocher son meilleur résultat de la saison.

Premier Français au classement combiné du vendredi au Mugello pour le Grand Prix d'Italie, Jules Danilo a réussi à se qualifier en 17e position sur la grille de départ. Équipé d'un nouveau sélecteur Honda, le pilote français n'a pas trouvé le point mort avant l’extinction des feux et manque son départ. Danilo a alors entamé une remontée jusqu'à la 13e position en bagarre pour la 11e avant de partir à la faute dans le dernier tour. 

Danilo se concentre désormais sur le prochain Grand Prix de Catalogne et souhaite mettre fin à sa série de quatre chutes en six courses sur un tracé qu'il apprécie particulièrement. 

En bagarre pour les points jusqu'à la fin de course, tu chutes à quelques encablures de l'arrivée, que s'est-il passé ? 

« J’ai fait une erreur en fin de course. C'était une course difficile puisque je suis resté scotché sur la grille dès le départ. Je ne sais pas trop ce qui s'est passé hormis le fait que nous avons changé le sélecteur. C'est une évolution de Honda pour passer les rapports plus rapidement en ligne droite, mais en contrepartie, le point mort est très difficile à trouver. En arrivant sur la grille, je ne l'ai pas trouvé, j'ai donc gardé l'embrayage en première ce qui a eu pour conséquence de le faire chauffer. Résultat, au départ, l'embrayage n'a pas pris et j'ai manqué mon départ. »

« Je me suis retrouvé 21e au premier tour et distancé par le groupe de devant. Derrière, des pilotes bénéficiaient de mon aspiration et je me suis retrouvé 24e. Je me suis concentré pour les doubler un par un. Il était important de combler l'écart avec le pilote de devant avant la ligne droite sinon je reperdais jusqu'à cinq dixièmes. A la régulière, je suis remonté jusqu'à la 14e place en bagarre avec Ono. Avec les chutes, c'est rapidement devenu la bagarre pour la 11e place. 12e, je passe alors Ajo, mais nous nous sommes touchés. Locatelli en a profite pour me passer, mais au virage suivant je suis surpris par son freinage, je l'évite sur la roue avant et je termine dans le bac alors qu'il restait deux virages. Cela fait quatre fois que je chute en seulement six courses. Il va falloir que ça s'arrête. »

Malgré ce nouveau résultat blanc, gardes-tu des éléments positifs de week-end ? 

« Je garde un bon souvenir du week-end. C'est la première fois que je suis aussi bien et aussi près de la tête. J'ai fait de bonnes séances d'essais. Je me qualifie en 17e position avec une bonne marge de progression. J'attendais plus de cette course, surtout en faisant un bon départ. J'avais prévu de gagner des places et pas d'en perdre. C'est agaçant et frustrant. Il y a du positif et il faudra que je concrétise à Barcelone en changeant ma stratégie de course qui ne fonctionne pas en ce moment. » 

Aujourd'hui, que te manque-t-il pour terminer les courses et te battre aux avant-postes ? 

« Pour terminer les courses, il faut que j'arrive à analyser plus sereinement. Ce dimanche, il n'y avait pas besoin de se précipiter. J'ai voulu passer devant trop rapidement au lieu d'attendre la prochaine aspiration. Avec tous les problèmes du début de course, même un point aurait été très bien. »

« Quand je vois ce que Kent réalise en ce moment, je pense que son expérience y est pour beaucoup. Il arrive à rouler rapidement seul. J'ai le rythme depuis le début de la saison, il faut juste que j'arrive à être plus constant. L'écart est tellement serré qu'il faut réussir à trouver quelques dixièmes par-ci par-là. » 

Quels sont tes objectifs pour le prochain Grand Prix de Catalogne à Barcelone ? 

« Barcelone est une piste que j'aime beaucoup. La saison dernière, j'ai eu beaucoup de mal sur la moto. Je roulais plus vite en CEV que durant le Grand Prix. Cette saison, sur la Honda, je pense que ça devrait aller beaucoup mieux. Je dois faire un bon résultat, je n'ai plus le choix. J'aurais aimé que le Grand Prix se déroule ce week-end pour prendre ma revanche rapidement. » 

Tags:
Moto3, 2015, GRAN PREMIO D'ITALIA TIM, RAC, Jules Danilo, Ongetta-Rivacold

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›