Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Lorenzo au sommet de sa forme

Lorenzo au sommet de sa forme

Le célèbre rappeur américain Jay-Z chantait au sujet de ses 99 problèmes. Le MotoGP™ n’en a qu’un seul, et c’est avec son numéro 99…

Présent dans le paddock MotoGP™ depuis près de vingt ans en tant que reporter pour Motorcycle News, Matthew Birt rejoint l’équipe de motogp.com pour la saison 2015 afin de vous proposer des news exclusives ainsi qu’une opinion venant du coeur du paddock.

Le célèbre rappeur américain Jay-Z chantait au sujet de ses 99 problèmes. Le MotoGP™ n’en a qu’un seul, et c’est avec son numéro 99…

Au Mugello, Jorge Lorenzo a remporté une troisième victoire consécutive et est revenu à seulement six points de son coéquipier Valentino Rossi.

Après être reparti d’Argentine en ayant manqué le podium pour la quatrième fois de suite, Lorenzo n’aurait certainement jamais pu imaginer qu’il allait retrouver une telle compétitivité, qu’il a rarement atteinte au long de sa carrière. Le Mugello a été une autre parfaite démonstration d’un Lorenzo au sommet de sa forme.

Déterminé et agressif dès le premier tour pour s’échapper dès que possible, puis ensuite aussi rapide que régulier dans une performance qui lui a valu d’écraser la concurrence.

Il était par moments une seconde plus rapide que ses poursuivants sur les premiers tours. Et il était déjà hors de portée après le premier tiers de la course.

J’ai discuté avec Kevin Schwantz pour une entrevue à venir après la course et il a parfaitement résumé la performance de Lorenzo : « Les pilotes contre qui il court ne sont pas à prendre à la légère. Ce sont les meilleurs au monde et la manière dont il fait ça (tourner une seconde plus vite que les autres) est vraiment impressionnante. »

Il est resté en tête à chacun des 78 tours qui ont composé les trois dernières courses et Yamaha a maintenant remporté cinq courses sur six, soit une de plus que le total de la marque japonaise l’an dernier. 

Sur les douze dernières courses, Yamaha a gagné neuf fois et Lorenzo et Rossi ont occupé la moitié des 18 places de podium à prendre depuis le début de la saison.

Mais il ne faut pas sous-estimer la contribution de Yamaha à la récente domination de Lorenzo.

L’introduction d’une boîte full seamless, qui fonctionne aussi à la descente des rapports cette année, a rendu la YZR-M1 plus stable en entrée de virage et permet à Lorenzo de freiner jusqu’à dix mètres plus tard.

Les progrès de Yamaha ont accentué les forces de Lorenzo. Il était déjà très souple sur le point de freinage, à tel point que sa technique de freinage avait été associée à la ‘mantequilla’.

Ce qui veut dire beurre en espagnol.

En pouvant freiner plus tard grâce à une moto plus stable, Lorenzo arrive plus vite dans les virages et garde ensuite une meilleure vitesse de passage en courbe, ce qui a toujours été son point fort. 

L’abondance des virages à prendre en deuxième et en troisième vitesses au Mugello jouait en faveur du style de pilotage de Lorenzo et il a su l’exploiter au maximum. 

Son modus operandi n’est cependant pas du goût de tout le monde.

À ses victoires manquaient le suspense et l’excitation des dernières victoires de Rossi au Qatar et en Argentine.

Mais on ne peut qu’observer et admirer le talent qu’il exhibe. Quand il va vite, il a l’air lent parce qu’il pilote sa YZR-M1 avec tant d’assurance et de finesse qu’on dirait qu’il va à 80 km/h lorsqu’il est à 240 km/h.

Il a été parfait sur chaque tour des trois dernières courses et a certainement décontenancé ses adversaires, qui doivent se demander comment ils pourront arriver à le battre.

Le championnat se rendra à Barcelone la semaine prochaine et la lutte qui oppose Lorenzo à Rossi cette année évoque évidemment leur duel à Catalunya en 2009.

Six ans plus tôt, Rossi avait eu le dernier mot dans l’un des plus grands duels qui aient été, avec un dépassement osé dans le dernier virage, surprenant Lorenzo qui pensait alors avoir gagné.

Rossi aura peut-être bien besoin d’une performance de ce type pour empêcher Lorenzo de remporter une quatrième victoire consécutive pour la première fois de sa carrière. 

Que le meilleur gagne !

Tags:
MotoGP, 2015, GRAN PREMIO D'ITALIA TIM, RAC, Jorge Lorenzo, Movistar Yamaha MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›