Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Zarco : « Il faut gérer mais aussi savoir s’amuser »

Zarco : « Il faut gérer mais aussi savoir s’amuser »

Le leader du Championnat du Monde Moto2™ discute de son excellent début de saison ainsi que de ses objectifs pour la suite de l’année.

Vainqueur du Grand Prix Monster Energy de Catalogne le week-end dernier à Barcelone, Johann Zarco (Ajo Motorsport) a pris quelques points d’avance en plus dans la lutte pour le titre Moto2™ 2015 mais poursuivait surtout un excellent début de saison, uniquement entaché par un soucis technique au Qatar et au cours duquel le Français a fait la différence grâce à une régularité sans pareille. Avec quarante points d’avance sur le Champion en titre Tito Rabat, Zarco aborde la suite de sa saison 2015 en toute sérénité et a fait le point sur sa situation avec motogp.com.

Johann, le week-end dernier tu as remporté pole position et victoire à Montmeló, avec un beau comeback en fin de course après avoir perdu quelques places au départ. Que retiens-tu de ton week-end ?

« Ça a été un week-end vraiment super. Après la course du Mugello, où j’avais fini à trois dixièmes de Rabat après une mauvaise qualification, je m’étais dit qu’ à Barcelone il fallait faire un meilleur week-end globalement et être beaucoup plus fort aux essais pour mieux préparer la course. Ça a été le cas, j’ai pu être fort dès le début, dès le vendredi, ça s’est confirmé avec la pole le samedi et en course je n’ai pas été devant tout de suite mais j’ai pu rester calme parce que je connaissais mes capacités. »

« Je croyais en ma remontée mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit si difficile. Tito et (Álex) Rins allaient vraiment très vite. »

Tu étais à nouveau en piste à Montmeló mardi pour un test officiel. Sur quoi as-tu travaillé et quelles conclusions as-tu pu tirer de ces essais ?

« On a pu bien rouler malgré plusieurs petites averses. Il n’y avait pas de nouvelle pièce à tester sur la moto mais quelques évolutions au niveau des suspensions et nous avons aussi travaillé sur d’autres réglages pour le châssis afin d’éventuellement m’ouvrir d’autres portes pour la suite de la saison. »

Après un soucis technique au Qatar, tu as aligné six podiums consécutifs, avec deux pole positions et deux victoires, et tu as surtout pris quarante points d’avance au général. Après un tel début de saison, la satisfaction est-elle totale ?

« Oui, vraiment. Ça se passe très, très bien. Je peux jouer la victoire à chaque course et je me régale. Il y a eu des courses après l’Argentine où je suis tombé sur plus fort que moi. Il y a eu des pilotes très en forme. Au Mans c’était (Tom) Lüthi, en Italie Rabat avait montré sa forme tout au long du week-end et il partait donc favori pour la course mais malgré tout je n’étais pas loin. Il faut savoir bien gérer la saison. Le fait d’avoir de l’avance me permet d’être relâché quand j’arrive sur les Grands Prix mais il ne faut pas croire que c’est joué d’avance parce que nous n’en sommes qu’au premier tiers de la saison. »

Évidemment avec quarante points d’avance vous devez penser au titre et à la façon de gérer ton avantage…

« Le titre, c’était notre objectif depuis cet hiver et le moment où on avait signé avec Ajo, pour rouler avec une Kalex. On savait qu’avec mon expérience, je pouvais jouer le titre. C’est bien d’être dans cette position-là mais je dois essayer de continuer à courir en gardant ce plaisir et cette décontraction. Après ce n’est pas à moi de me mettre la pression, elle viendra sur la fin de l’année quand le moment décisif approchera. »

La semaine prochaine tu cours à Assen, où tu as toujours amélioré tes résultats en Moto2 au fil des ans. Quelles sont tes attentes pour cette course ?

« J’aimerais bien être sur le podium. Je n’ai jamais eu de podium là-bas malgré de belles courses. J’irai là-bas avec l’objectif de gagner et au moment de la course, si je vois que ce n’est pas possible, il faudra être intelligent et bien gérer pour prendre des points importants. »

Tu as fêté ta victoire avec un salto en bord de piste à Barcelone, comme en Argentine. D’où vient cette célébration et ton entourage ne trouve-t-il pas cela un peu dangereux ?

« C’est sympa d’avoir cette petite signature maintenant quand je peux gagner, je me régale. Quand je suis devant le public, tout le monde se lève et crie d’un seul coup. C’est une sacrée émotion et c’est bon à vivre. »

« Après, quand on est sur une victoire, on est sur une bonne dynamique et on peut le faire. C’est spectaculaire et puis en plus j’ai toute la combinaison et les bottes… Je ne retombe jamais sur du dur. Dans ma position, il faut savoir gérer le championnat mais à un moment donné il faut aussi savoir prendre des décisions et agir, ne pas rester cloîtré. Il faut aussi savoir s’amuser. »

Tags:
Moto2, 2015, GRAN PREMI MONSTER ENERGY DE CATALUNYA, RAC, Johann Zarco, Ajo Motorsport

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

motogp.com

il y a 2 années

#NoSunNoFun Heavy rain at the Catalunya post-GP test will prompt most teams to wrap-up early. Too bad @lorisbaz!