Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Lorenzo : « On ne peut pas écarter Márquez »

Lorenzo : « On ne peut pas écarter Márquez »

Lorenzo parle de sa saison et de ses adversaires avant le Motul TT Assen.

Vainqueur des quatre dernières courses, Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) pourrait passer en tête du classement MotoGP™ 2015 ce week-end à Assen s’il parvenait à battre son coéquipier Valentino Rossi, qui demeure selon lui un adversaire de taille.

« Valentino est très fort, il veut un dixième titre et il va se battre, » a déclaré Lorenzo mardi à Barcelone lors d’un évènement organisé par l’un de ses sponsors. «  Il ne faut pas non plus écarter Marc (Márquez), bien qu’il ait mal commencé la saison. »

Au sujet de Rossi, le Majorquin a ajouté : « Il a beaucoup d’expérience et il est très intelligent. C’est un pilote qui est toujours performant le dimanche et il sait toujours quoi faire lorsqu’il faut gérer une course. Il y a des pilotes plus explosifs mais il est très intelligent et sur l’ensemble d’une saison, avec 18 courses, il n’y a personne de plus régulier que lui. »

Questionné sur l’étonnant début de saison de Márquez et le possible manque de compétitivité de la Honda, Lorenzo a répondu : « La Honda ne serait pas compétitive ? Márquez a fait la pole au Qatar et il était le favori à la victoire. Il a fait une erreur dans le premier virage et tout s’est compliqué. Il a ensuite gagné à Austin puis en Argentine il était en tête jusqu’au dernier tour. Il était deuxième à Jerez. Le Mans a été une course plus compliquée pour eux puis au Mugello il était parti loin derrière mais il était vite remonté à la seconde place. Il était aussi deuxième à Montmeló, juste derrière moi, avant de chuter. Une moto qui ne serait pas compétitive ne lui aurait pas permis de faire tout ça. Maintenant, il est vrai que quand on commence un championnat sur le mauvais pied, qu’on ne parvient pas à redresser la barre au bout de deux ou trois courses et qu’on a du retard en termes de points, on a plus de pression. Il m’était arrivé la même chose en 2014. »

Le pilote du team Movistar Yamaha MotoGP considère d’autre part que les progrès techniques réalisés sur la YZR-M1 sont parmi les facteurs clés de ses récentes performances :

« Quand on court dans un sport aussi complexe et dans lequel interviennent autant de facteurs, comme la moto, l’électronique, les pneus et le châssis, le moindre défaut de l’un de ces éléments génèrent ce genre de situations. L’année dernière, notre point faible était l’entrée en virage. Tout ce que nous gagnions sur les passages en courbes et à l’accélération, nous le perdions sur les freinages et sans ce point faible, nous aurions sûrement remporté plus de victoires. Dès que nous avons résolu ce problème, du moins à 70% parce que notre moto n'est pas encore celle qui peut freiner le plus tard, en gardant la base de 2014, Yamaha a réussi à remporter six des sept courses disputées cette année. Il est aussi vrai que Marc a fait quelques erreurs et qu’il aurait pu en gagner, si bien que nous aurions pu remporter un peu moins que six victoires. »

Face à une bonne opportunité de passer en tête du classement MotoGP™ pour la première fois de l’année, Lorenzo se veut serein mais aussi prudent, conscient que rien n’est joué d’avance : « Ce n’est pas une obsession. Je sais que la première place est le fruit d’un bon travail et c’est ce que nous faisons en ce moment. Si nous continuons comme ça à Assen, nous aurons l’opportunité de passer en tête mais Valentino est très fort et il ne faut pas oublier Marc. »

La semaine dernière, après la journée d’essais post-GP à Montmeló, Lorenzo et Rossi étaient allés au MotorLand Aragón pour un test privé centré sur un nouveau châssis pour la M1, qui pourrait être utilisé ce week-end aux Pays-Bas : « Le test ne s’est pas mal passé, il y a des aspects dans lesquels il est meilleur que l’ancien mais nous devrons confirmer ça à Assen et si le nouveau châssis apporte des améliorations par rapport au précédent, la différence restera minime. »

Tags:
MotoGP, 2015, MOTUL TT ASSEN, Jorge Lorenzo, Movistar Yamaha MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›