Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

De nouvelles mesures pour les qualifications en Moto3™

De nouvelles mesures pour les qualifications en Moto3™

Mike Webb, Directeur de Course, s’est entretenu avec les pilotes pour mettre fin aux problèmes de sécurité rencontrés en qualifications.

Lors de la séance de qualifications du GP de Catalogne, une trentaine de pilotes Moto3™ roulaient au ralenti sur la trajectoire de course, se mettant eux-mêmes en danger mais gênant aussi les autres. S’il ne s’agit pas d’une nouveauté en Moto3™, le problème a atteint une ampleur critique à Montmeló et démontré que le système de points de pénalité ne fonctionnait pas.

« Nous avons un problème en Moto3, où les pilotes attendent qu’un pilote plus rapide passe devant pour le suivre et améliorer leur chrono, » a expliqué Webb. « Sur certains circuits ce n’est pas un problème mais à Catalunya ça a été un gros problème en Moto3. Dans ces conditions, personne ne peut faire de tour rapide et c’est en plus dangeureux. »

Auparavant, un pilote qui ralentissait délibérément pour prendre l’aspiration pouvait être pénalisé d’un point de pénalité. Le cumul des points de pénalité pouvait mener à diverses sanctions dont un départ depuis la dernière position, depuis la pit-lane voire même une disqualification pour la course. Des mesures apparemment insuffisantes en Moto3™.

À partir d’Assen, les pilotes devront tourner dans les 107% de leur meilleur temps à chaque tour, que ce soit lors des essais ou des qualifications. La Direction de Course suivra attentivement les chronos, à simple titre indicatif, et étudiera les cas où un pilote se montre excessivement lent. S’il s’avère que le pilote semblait clairement attendre pour prendre l’aspiration, il pourra être pénalisé avec des avertissements voire une pénalité en termes de position sur la grille de départ.

Si ce nouveau système ne fonctionne pas, la Direction de Course pourrait décider de modifier le format des qualifications et reprendre un format similaire à l’ancienne ‘Superpole’, où les pilotes sortiraient de la pit-lane un à un. Les pilotes seraient ainsi moins nombreux en piste mais disposeraient aussi de moins de temps en piste. Une solution extrême que Mike Webb souhaite pour l’instant éviter.

Tags:
Moto3, 2015

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›