Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Baz signe sa meilleure qualification en MotoGP™

Baz signe sa meilleure qualification en MotoGP™

Affaibli par une gastro-entérite, le Français est parvenu à se qualifier en quinzième position à Assen.

Le week-end d’Assen avait bien commencé pour Loris avec le seizième temps le premier jour en 1'34.8, deuxième chrono des Open. La suite allait être plus pénible, avec le déclenchement d’une gastroentérite jeudi en fin de journée. Après une nuit très difficile, il participait à la troisième séance d’essais libres du vendredi matin dans un état de santé précaire, bien trop faible pour piloter rapidement une machine de MotoGP. Heureusement ensuite le personnel médical de la Clinique Mobile le plaçait sous perfusion pour lui faire récupérer de l’énergie et il pouvait affronter en meilleur état la séance de qualification.

Loris avait alors la clairvoyance de prendre la roue d’Aleix Espargaró et réussissait à suivre la Suzuki GSX-RR pendant deux tours, obtenant le bon chrono de 1'33.999. Il confirmait par la suite cette performance avec un temps de 1’34.2. Cela lui permettait d’obtenir la quinzième position, deux dixièmes derrière son coéquipier Stefan Bradl. Les deux pilotes du Forward Racing s’emparaient ainsi des deux premières places de la catégorie Open.

Malgré ces montagnes russes sur les plans physique et émotionnel, Loris réussissait sa meilleure qualification depuis son arrivée en MotoGP, après la 18e place sur la grille du GP d’Italie et la 19e du GP de Catalogne. Il ne reste donc plus à Baz qu’à passer une bonne nuit réparatrice pour être le plus en forme possible ce samedi à 14h, heure de départ du Grand Prix.

Le campionissimo Valentino Rossi réalisait la 61e pole position de sa carrière, avec un nouveau record absolu du circuit d’Assen. Il devançait Aleix Espargaró, qui servit obligeamment de locomotive à Loris, et les deux Honda de Marc Marquez et Dani Pedrosa.

« Je ne me suis pas senti très bien hier vers 17 à 18h, et en allant manger ça a empiré, expliquait Loris. J’ai attrapé une grosse gastro, donc je n’ai pas dormi de la nuit. Ça a été la pire nuit de ma vie et je ne savais pas comment j’allais faire pour rouler. Ce matin honnêtement ça a été très dur de monter sur la moto car je ne comprenais pas grand-chose.

« Au deuxième tour, j’ai failli m’en mettre une énorme car je n’avais pas d’énergie. Donc j’ai assez peu roulé. La Clinique Mobile a fait un bon travail, dont je la remercie, avant la FP4 pour me permettre de retrouver un peu d’énergie. Je me suis ensuite économisé pour faire deux tours rapides en qualification, et j’ai réussi en prenant une bonne roue. Ça s’est bien terminé. C’est ma meilleure qualif et avec mon coéquipier nous nous classons premier et deuxième en Open. Je n’en espérais pas autant ce matin. C’est bien. 

« On n’a pas trop travaillé sur les réglages mais la moto est bonne et saine, donc ça devrait pouvoir le faire pour la course. Il semble possible de jouer les points, ce qui est positif. D’ici demain, ça ira mieux. Ça va déjà beaucoup mieux. Je ne serai pas à 100% mais je pense que ça devrait aller. »

Tags:
MotoGP, 2015, MOTUL TT ASSEN, Q2, Loris Baz, Forward Racing

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›