Achat de billets
Achat VidéoPass

Le MotoGP™ se prépare pour une nouvelle ère

Le MotoGP™ se prépare pour une nouvelle ère

Le Championnat du Monde MotoGP™ entre dans une nouvelle phase suite à un ensemble de décisions qui assureront la pérennité du sport.

« Cet accord a été possible grâce au consensus que nous avons avec la Commission Grand Prix, » a expliqué Carmelo Ezpeleta, le CEO de Dorna Sports, lors d’une conférence de presse tenue vendredi au Motul TT Assen, à laquelle participaient également Vito Ippolito, Président de la FIM, et Hervé Poncharal, Président de l’IRTA.

Carmelo Ezpeleta : 

« Je tiens à remercier tous les membres de la MSMA et en premier lieu la FIM qui nous a permis de discuter avec tout le monde et puis l’IRTA qui nous communique ce que ressent le paddock et nous conseille. La MSMA nous a aussi donné l’opinion des constructeurs. Nous tenons à spécialement remercier trois entreprises, Ducati, Honda et Yamaha, qui ont participé tout du long et nous ont aidés à bâtir le succès de ce championnat. »

« Nous sommes extrêmement heureux et leur adressons un grand merci pour nous permettre d’en arriver là. Nous remercions aussi les teams, ça n’a pas été facile pour eux mais nous croyons que cet accord sera bon pour tout le monde et plus particulièrement pour les teams privés. »

« C’est un processus qui avait commencé avec les CRT puis la catégorie Open, qui se continuera avec une électronique standard et se terminera en donnant au championnat la stabilité dont il a besoin. Toutes les règles techniques resteront les mêmes jusqu’à 2021 à moins que tout le monde ne s’accorde pour changer quelque chose ou qu’il s’agisse d’un thème concernant la sécurité. »

« À partir de 2017, nous aurons six constructeurs qui participeront au MotoGP : Aprilia, Ducati, Honda, KTM, Suzuki et Yamaha. Ces six constructeurs auront le droit de participer au championnat avec deux pilotes officiels. Ils auront aussi l’obligation de mettre un minimum de deux motos sur le marché, en location, sur un maximum de quatre, pour les teams qui existent déjà dans le championnat. Ces motos auront un prix maximal de 2,2 millions d’euros par an, en incluant tout hormis les coûts liés aux chutes. Cela ne concernera que les teams qui existent déjà. Nous avons maintenant 25 pilotes et le minimum pour la période 2017-2021 sera de 22 pilotes, avec un maximum de 24. Nous n’accueillerons aucun autre constructeur si nous avons plus de 22 pilotes, il s’agit d’une mesure visant à soutenir les teams qui participent déjà au MotoGP. »

« Dorna a aussi chaque année le droit d’acheter les places des deux teams qui finiront derniers du championnat. C’est un droit, et non une obligation. Nous espérons ne pas avoir à utiliser ce droit. Si un nouveau constructeur arrive, il devra obligatoirement trouver un accord avec un team privé existant, nous n’admettrons pas de nouveau constructeur comme nous l’avons fait par le passé. »

« Les subventions de Dorna pour les constructeurs et plus particulièrement pour les teams privés augmenteront de 30% entre 2016 et 2017. Grâce à ces subventions, les teams, et surtout les teams privés, auront suffisamment de ressources pour payer leur location aux constructeurs au prix qui a été fixé. »

« Il est important que le marché s’ouvre et avec six constructeurs, les teams privés auront le choix. Nous espérons que cet accord apportera de la stabilité. Nous avons 13 pilotes en une seconde aujourd’hui, c’est un championnat très compétitif. Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont aidés pour en arriver là. Et avec l’électronique unique, le championnat devrait être encore plus disputé. »

Tags:
MotoGP, 2015, MOTUL TT ASSEN

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›