Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

#RossiVsMarquez : La tempête

#RossiVsMarquez : La tempête

L'avis de Matthew Birt sur le duel #RossiVsMarquez à Assen.

Présent dans le paddock MotoGP™ depuis près de vingt ans en tant que reporter pour Motorcycle News, Matthew Birt rejoint l’équipe de motogp.com pour la saison 2015 afin de vous proposer une opinion venant du coeur du paddock.

Depuis 15h samedi dernier, j’ai du mal à me rappeler d’un incident dont j’aie été témoin en MotoGP et qui ait autant divisé l’opinion que le clash entre Valentino Rossi et Marc Márquez à Assen.

Je connais des familles entières divisées par ce qui est arrivé dans la dernière chicane.

L’histoire retiendra que Rossi a remporté sa 111e victoire en Grand Prix avec 1.242s d’avance sur Márquez. Mais ce n’est qu’une bien petite partie d’une bataille qui a déjà sa place parmi les plus grandes de l’histoire.

C’est sans surprise que Rossi et Márquez avaient des points de vue complètement différents sur ce qui s’était passé. 

Rossi estimait qu’il était sur la trajectoire de course puisqu’il était en tête et qu’il n’avait été forcé à couper la piste uniquement parce que Márquez l’avait poussé. 

Márquez, qui avait répété sa manoeuvre de nombreuses fois avant la course, pensait exécuter son plan à la perfection en restant à l’intérieur au freinage. En sortant de piste et en coupant la chicane, Márquez voyait Rossi prendre injustement l’avantage et pensait qu’une pénalité devait être appliquée. 

Mais tout d’abord, Márquez était-il allé trop loin en allant au contact de Rossi ?

Je ne crois pas. Rossi était devant à chaque phase de la zone de freinage mais c’était le dernier virage du dernier tour et Márquez avait le droit d’essayer de passer en se glissant à l’intérieur. 

Il y a eu contact, mais c’était un pilote qui tentait sa dernière chance de remporter la course plutôt qu’une erreur gratuite. C’était une manoeuvre vue des centaines de fois avant la course, même de la part de Rossi. Et Rossi n’a pas une seule fois réprimandé Márquez pour le contact.

Avant la course, Márquez avait prévu de répéter la manoeuvre de son côté. Il n’aurait pas pu prédire le résultat s’il y avait eu un autre pilote en train de défendre la trajectoire, et Rossi le faisait en toute légitimité.

Et il aurait dû savoir qu’un contact avec Rossi avait le potentiel de l’envoyer dans le bac à gravier, voire pire.

Rossi a-t-il délibérément invité son rival à venir au contact en sachant qu’il relèverait sa moto pour passer le bac à gravier et arriverait plus vite à la ligne d’arrivée ?

Sans le contact, Rossi aurait négocié la chicane normalement. Son passage par les graviers n’était que la conséquence du contact. En sortant de piste, Rossi pouvait se défendre en affirmant qu’il n’avait pas eu d’autre choix, évitant ainsi toute sanction pour avoir coupé la chicane.

Rossi est le coureur le plus intelligent que j’aie pu voir dans le paddock. Mais provoquer un contact est une manière extrême de jouer avec le feu. Il avait fermé la porte à Márquez mais même Rossi n’aurait pas pu prédire l’intensité du contact, ou bien où sa moto ou son corps allait être touché. Je ne vois pas Rossi prendre de tels risques en sachant que sa première place au Championnat du Monde était en jeu.

Le fait que Rossi n’ait pas été sanctionné pour avoir coupé la piste était-il une injustice pour Márquez ?

La Direction de Course a qualifié l’incident de fait de course et je ne vois pas comment ils auraient pu tirer une autre conclusion.

Sans le contact, Rossi n’aurait pas été forcé à sortir de piste et il aurait gagné. Et à aucun moment Rossi n’est sorti de sa trajectoire pour bloquer Márquez de manière excessive.

Si les rôles avaient été inversés, Márquez aurait plus que certainement fait la même chose que Rossi. Et Rossi aurait certainement tenté un dépassement.

Tout se joue sur le fait que Márquez ne soit à aucun moment passé devant Rossi au cours de l’incident. Il avait mal calculé sa manoeuvre d’un demi-mètre et la difficulté est toujours pour le pilote qui est derrière et qui doit réaliser un dépassement propre et sûr. Si Márquez était passé devant Rossi et que Rossi était passé par les graviers pour gagner, l’incident aurait été complètement différent.

Márquez a presque réussi mais son échec a poussé Rossi à la faute et la seule façon de la corriger était de sortir de piste.

Márquez n’est pas habitué à finir deuxième mais il aura tout le loisir de reconquérir la première place la prochaine fois.

Rendez-vous sur motogp.com mercredi er juillet pour la dernière des trois parties de l’analyse de Matthew Birt sur le duel #RossiVsMarquez.

Tags:
MotoGP, 2015, MOTUL TT ASSEN, Marc Marquez, Valentino Rossi, Repsol Honda Team, Movistar Yamaha MotoGP

Suivre ce sujet ›

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›