Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

La saison MotoGP™ 2015 reprend cette semaine à Indianapolis

La saison MotoGP™ 2015 reprend cette semaine à Indianapolis

Le MotoGP™ se rend aux Etats-Unis pour la dixième des dix-huit manches du calendrier 2015, le Grand Prix Red Bull d’Indianapolis.

L’Indianapolis Motor Speedway s’apprête à recevoir le MotoGP™ pour la huitième année consécutive cette semaine, pour une épreuve qui marquera l’ouverture de la seconde moitié de la saison 2015. 

Suite à une courte trêve estivale, les pilotes repartiront donc à la conquête du titre mondial sur le mythique circuit d’Indianapolis, où Marc Márquez (Repsol Honda) s’était imposé depuis la pole ces deux dernières années. Vainqueur à Austin en début de saison, le Champion en titre est invaincu sur le sol américain depuis 2011 et y a remporté les six dernières courses MotoGP™ qui s'y sont déroulées. Après une première moitié de saison ponctuée de difficultés mais terminée sur une victoire indiscutable en Allemagne, le jeune Espagnol devra profiter un maximum de son retour sur ses terres de prédilection puisqu’il n’occupe que la quatrième place du classement général, avec 65 points de retard sur le leader, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP). 

Actuellement sur une série de treize podiums consécutifs en comptant les dernières épreuves de 2014, l’Italien a été au sommet de sa forme sur la première moitié de l’année et aborde la deuxième partie avec treize points d’avance sur son coéquipier Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP). 

Grâce à d’excellentes performances, une régularité sans égale et trois victoires depuis le début de l’année, Rossi vise un dixième titre mondial et a en plus les statistiques de son côté puisqu’il n’a jamais perdu un Championnat du Monde dans la catégorie reine en ayant été leader au terme des neuf premières courses. Malheureusement pour lui, la reprise a lieu sur un circuit peu favorable. Si The Doctor avait remporté la toute première course MotoGP™ à Indianapolis en 2008, il n’a depuis fini sur le podium du Brickyard qu’une seule fois, l’an dernier, en finissant troisième sur une piste où la Yamaha s’est incliné ces cinq dernières années et qui figure désormais parmi les bastions du clan Honda.

Absent du podium en Allemagne, Lorenzo n’a pas eu la régularité de son coéquipier sur la première partie de la saison mais a réussi à ne pas se laisser distancer, notamment grâce à une série de quatre victoires, remportées en Espagne, en France, en Italie et en Catalogne, qui est la plus longue de sa carrière, toutes catégories confondues. Le Majorquin est le dernier pilote ne courant pas pour Honda à s’être imposé à Indianapolis, en 2009, et peut être optimiste puisqu’il a été le pilote qui a marqué le plus de points sur la seconde moitié de la saison ces deux dernières années (22 de plus que Márquez sur les neuf dernières courses en 2013 et 12 de plus que Rossi en 2014).

Dani Pedrosa (Repsol Honda) a progressivement récupéré de sa lourde opération de l’avant-bras droit, réalisée juste après le Grand Prix du Qatar et qui lui avait coûté trois Grands Prix, et a bouclé la première partie de l’année avec une positive seconde place en Allemagne mais aussi un test privé à Misano, où il a pu tester, en compagnie de Márquez, le prototype Honda de 2016 tout en poursuivant la mise au point du modèle actuel. Grâce à sa deuxième place au Sachsenring, Pedrosa est passé devant Mick Doohan au nombre de podiums en catégorie reine, avec un total de 96 contre 95 pour l’Australien, et n’a plus que Rossi loin devant lui, avec 169 podiums. Comme Márquez, Pedrosa s’est imposé deux fois à Indianapolis, en 2010 et 2012, et avait terminé quatirème l’an dernier. Bien qu’il ne soit que septième du classement général après avoir manqué trois rendez-vous, le pilote du team Repsol Honda sait qu’il peut jouer un rôle crucial sur le reste de la saison et voudra surtout renouer avec la victoire, sa dernière remontant à près d’un an puisqu’il l’avait obtenue à Brno, en République Tchèque, le 17 août 2014. 

Troisième du classement général en ayant affiché depuis le début de l’année une régularité illustrant aussi bien sa progression en tant que pilote que la compétitivité de la GP15, Andrea Iannone (Ducati) devrait lui aussi avoir les moyens de se joindre à la lutte pour le podium sur les prochaines courses, un objectif qui sera aussi celui de son coéquipier Andrea Dovizioso, qui a cumulé trois abandons et une douzième place sur les quatre derniers Grand Prix et est cinquième du classement général, en étant désormais à égalité de points avec Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3).

Ce dernier mène la lutte pour le titre de premier pilote satellite et sera encore plus motivé sur la seconde moitié de l’année après avoir remporté au cours de la trêve les 8 Heures de Suzuka avec le team officiel de Yamaha, en compagnie de son coéquipier Pol Espargaró. 

Chez Suzuki Ecstar, Aleix Espargaró et Maverick Viñales tenteront de poursuivre sur leur lancée après avoir réalisé quelques belles performances sur la GSX-RR depuis le début de l’année. Les deux pilotes seront ce week-end sur un circuit où Suzuki avait pris la sixième place en 2008, avec Ben Spies en wildcard,  comme en 2011, avec Álvaro Bautista, et sont, comme les pilotes du team Repsol Honda et ceux du team Ducati officiel, passés par Misano au cours de la trêve pour une session d’essais privés.

Héctor Barberá (Pramac Racing) mène quant à lui la catégorie Open avec cinq points d’avance sur Loris Baz. Le rookie français sera malheureusement absent du rendez-vous américain suite au forfait du team Forward Racing, qui fait face à des problèmes financiers mais espère être de retour la semaine suivante à Brno. 

Stefan Bradl n’a néanmoins pas attendu et a rompu son contrat d’un commun accord avec Forward Racing afin de rejoindre Álvaro Bautista chez l’Aprilia Racing Team Gresini, au sein duquel il participera donc au développement de la RS-GP, qui avait été pilotée par Michael Laverty en Allemagne suite au départ de Marco Melandri. 

Toni Elías, le premier Champion du Monde de l’histoire de la catégorie Moto2™, sera exceptionnellement de retour dans la catégorie reine à Indy afin de remplacer Karel Abraham chez AB Motoracing puisque le Tchèque, déjà absent aux Pays-Bas et en Allemagne, demeure indisponible après s’être blessé au pied en Catalogne.

Les essais libres de la catégorie MotoGP™ au Grand Prix Red Bull d’Indianapolis commencent vendredi à 9h55, heure locale, soit 15h55 en France métropolitaine.

Tags:
MotoGP, 2015, RED BULL INDIANAPOLIS GRAND PRIX

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›