Achat de billets
Achat VidéoPass

Honda World Grand Prix : Un parcours de 700 victoires

Honda World Grand Prix : Un parcours de 700 victoires

Honda commémore son histoire en Grand Prix sur son site officiel suite à ce que Marc Márquez ait signé la 700e victoire de la marque.

En 2015, Honda court dans plus de 100 catégories, en comptant son engagement en MotoGP mais aussi toutes les catégories visées par ses filiales à travers le monde. Tout commença au TT de l’Île de Man. Soichiro Honda, le fondateur de Honda, pensait que remporter la compétition la plus prestigieuse à l’époque - le TT de l’Île de Man - permettrait non seulement à Honda de s’étendre dans le monde mais aussi de contribuer au développement technologique du Japon. Honda annonça sa participation pour les courses du TT de l’Île de Man en mars 1954.

Dans sa déclaration, Soichiro Honda affirmait que pour courir au niveau mondial, un moteur devait développer 100 ch par litre. Mais pour le TT de l’Île de Man de cette année-là, au mois de juin, le moteur 125cc de la compagnie allemande NSU développait 15 ch et le 250cc 35 ch, soit près de 150 ch par litre. Présent sur place pour les courses, Soichiro Honda fut choqué par de telles prouesses technologiques et réalisa à quel point il allait être difficile de remporter une épreuve de niveau international.

Honda se lança cependant à la conquête du TT de l’Île de Man en courant d’abord au niveau national, au Japon. Honda considérait ces courses comme un terrain d’étude pour les performances de la moto et commença le développement de moteurs à très haut régime, espérant obtenir un maximum de puissance et de fiabilité.

En avril 1958, se basant sur des données de course qui montraient qu’il était nécessaire d’atteindre une vitesse de 120 km/h (ou plus de 17 ch), Honda commença la conception de la RC140 avec l’objectif d’atteindre 20 ch (160 ch par litre). Au mois d’octobre, Honda réussit à produire un moteur développant plus de 120 ch par litre et donc pouvant être inscrit au TT de l’Île de Man en 1959. Honda participa à la course avec la RC142 (version 4 valves de la RC141, qui était basée sur la RC140 125cc) mais n’en tira que 17,3 ch (138,4 ch par litre), alors que les motos les plus rapides développaient 150 ch par litre. Un écart apparemment insurmontable. Honda remporta néanmoins la victoire par équipe. Les résultats dépassèrent les attentes puisque Naomi Taniguchi termina 6e, Giichi Suzuki 7e et Teisuke Tanaka 8e. Les employés de Honda étaient logiquement ravis mais la réussite de Honda dépassa largement le cadre de l’entreprise et le Ministère japonais du Commerce International et de l’Industrie fit une déclaration sans précédent pour annoncer que les motos japonaises étaient désormais du niveau mondial et qu’un brillant avenir attendait les produits d’exportation japonais.

En 1960, Honda s’engagea dans la catégorie 250cc en plus de la catégorie 125cc et de la classe World GP (qui comprenait la course du TT de l’Île de Man). Dans la première manche (TT de l’Île de Man), Honda finit 6e en 125cc et 4e en 250cc. Honda lutta vaillamment dans les 2e et 3e manches mais ne put rivaliser avec les motos les plus performantes. Dans la quatrième manche (GP d’Allemagne de l’Est), Kenjiro Tanaka finit cependant troisième en 250cc, signant le premier podium de Honda. Six ans s’étaient écoulés depuis la déclaration concernant le TT de l’Île de Man. Honda continua sur sa lancée en prenant une 2e place en 250cc lors des deux derniers Grands Prix, à Ulster et au GP des Nations, pour finir 3e constructeur en 125cc et 2e en 250cc… 

Pour en savoir plus sur l’histoire de Honda en compétition, rendez-vous sur world.honda.com et retrouvez aussi toutes les motos de la marque, le palmarès ainsi que la liste complète des 700 victoires.

Tags:
MotoGP, 2015

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

motogp.com
Honda fête sa 700e victoire

il y a 1 année

Honda fête sa 700e victoire