Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Masbou : « Maintenant, il ne faut pas s’enflammer »

Masbou : « Maintenant, il ne faut pas s’enflammer »

Le Français partira cinquième à Brno, où il avait décroché sa première victoire en Grand Prix en 2014.

Vainqueur du premier Grand Prix de sa carrière la saison dernière ici même, Alexis Masbou ne partait pas confiant pour autant vendredi, « La première journée a vraiment été difficile », annonçait le pilote Honda samedi soir, « Je n’étais pas du tout à l’aise durant la première séance. Les soucis qu’on rencontre habituellement étaient accentués par les conditions de piste alors que je m’attendais plutôt à l’effet inverse. »

Au début de la deuxième séance, j’avais toujours les mêmes problèmes. Alors on a effectué pas mal de changements sur la moto pour s’orienter dans la bonne direction. À la fin de la dernière séance libre ce matin, je recommençais à faire les freins à certains pilotes ; chose que je n’arrivais plus à faire depuis quelque temps. Certes les temps n’étaient pas les meilleurs. Mais dans l’idée je voulais surtout voir si ça s’était amélioré au freinage et je me suis rassuré. »

« Ce samedi on a encore un peu progressé sur ce point. On est revenus dans des chronos intéressants, aussi bien ce matin que cet après-midi, donc je suis plutôt satisfait. Après, je ne suis pas en mesure de dire si on va encore pouvoir progresser   mais je retrouve peu à peu confiance en la moto, comme l’an passé. »

Bien qu'en deuxième ligne, Masbou reste modeste quant à ses objectifs, « Je n’ai pas trop d’idées sur la façon dont la course de demain va se dérouler. Je pense avoir un bon rythme, mais je ne sais pas encore si je serai capable de me bagarrer aux avant-postes ou si je vais me retrouver dans le paquet. Est-ce que je me suis suffisamment amélioré au freinage pour passer des pilotes comme Kent ou Bastianini ? Telle est mon interrogation. On a quand même fait des progrès donc ça devrait se voir, mais la course c’est encore une autre chose. » 

Masbou pense avoir corrigé pas mal de problèmes rencontrés depuis le début d’année, « Pour ce week-end, ces soucis sont quasi résolus. Pour les autres courses, on verra au moment venu. Trouver une direction de travail qui nous permette d’atténuer ce phénomène est quelque chose d’important, car depuis je me suis toujours plaint de la même chose. Si on est capable de se battre aux avant-postes les bons week-ends et qu’on arrive à faire un Top 10 quand ça va moins bien, alors on sera à notre place. Maintenant, il ne faut pas s’enflammer, car ça ne fait qu’une seule journée que je roule avec ce setting. »

Tags:
Moto3, 2015, bwin GRAND PRIX ČESKÉ REPUBLIKY, QP, Alexis Masbou, SAXOPRINT RTG

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›