Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Jarvis : « Nous devons continuer à gagner des courses »

Jarvis : « Nous devons continuer à gagner des courses »

Le directeur de Yamaha Factory Racing s’est entretenu avec motogp.com pour discuter du duel pour le titre entre Lorenzo et Rossi.

Lin, vous avez vos deux pilotes au sommet du classement MotoGP™, à égalité de points, ce doit être une position idéale ?

« Bien sûr, nous avons beaucoup de chance d’être dans cette situation à ce stade de la saison. Je suis très, et nous sommes tous, content d’être dans cette situation. Espérons que ça dure. »

Quel a été la clé de ce succès ?

« Je pense que nous tirons les bénéfices de ce que nous avions commencé sur la première partie de la saison, afin de répondre à la domination de Honda. La compétition connaît souvent des cycles et lorsqu’on perd, il faut chercher des solutions et travailler très dur pour revenir devant. Je pense que les défaites de la saison dernière, les dix victoires d’affilée de Márquez, avaient été assez dures pour nous et c’est à ce moment-là que nous avions commencé à travailler très dur pour améliorer la moto. Nous avions déjà progressé sur la seconde partie de la saison dernière, en marquant plus de points que le HRC grâce à Lorenzo et Rossi. L’essentiel est d’avoir pu poursuivre le développement de la moto durant l’hiver, faire de bons tests et garder des pilotes en grande forme, physiquement comme mentalement. »

« Après avoir été aussi clairement battus l’an dernier, nous avions réalisé que la moto devait progresser sur ses points faibles. Particulièrement le freinage, le grip mécanique, l’entrée en virage et l’accélération. Nous savions ce que nous avions à faire et nos ingénieurs ont fait un excellent travail sur la seconde partie de la saison dernière puis surtout cet hiver. Les pilotes ont de leur côté fait leur partie du travail, ils étaient en pleine forme pour le début de la saison, ils avaient faim, ils étaient affutés et très compétitifs. Nous avons là les deux points qui nous ont mené à cette situation et il y bien sûr aussi le fait que nos adversaires aient rencontré des difficultés. »

« Marc a eu des problèmes avec sa moto sur la première partie de la saison et Dani a été opéré d’un arm-pump pour des problèmes qui sont peut-être liés à la nature de sa moto. Piloter la Honda nécessite beaucoup d’efforts physiques et ça a peut-être compliqué ses problèmes. Marc a dû surpiloter sa moto pour compenser ses faiblesses et il a fait trois erreurs très importantes en chutant trois fois. »

« Notre situation actuelle est donc due à notre travail, à celui de nos ingénieurs et celui de nos pilotes, mais aussi de la chance que Honda ait fait quelques erreurs durant les tests hivernaux et créé une moto qui ne soit pas évidente à dompter pour ses pilotes. »

La nouvelle M1 semble par contre jouer en faveur de vos pilotes et Lorenzo a été intouchable à plusieurs reprises…

« Je pense que ça a toujours été la philosophie de Yamaha, pour nos motos de course comme pour nos motos de série, tout repose sur l’harmonie entre l’homme et sa machine. Si vous créez une machine très puissante, dotée de toutes les dernières technologies, mais que le pilote ne ressens pas sa moto et que cette dernière ne lui transmet pas les sensations dont il a besoin, elle ne sera pas facile à piloter et le pilote ne pourra pas se donner à fond. Valentino est très sensible à ça et nous avons travaillé avec lui durant des années afin de développer une moto qui ait une base avec laquelle il soit à l’aise. »

« C’est aussi le cas avec Jorge et comme nous avons pu le voir, quand il arrive à ne faire qu’un avec sa machine, il est souvent très, très proche de la perfection et quasiment imbattable. Il y a cinq courses cette année qu’il a menées du début à la fin. Il y a des courses comme ça qui ne produisent pas le meilleur des spectacles mais pour les connaisseurs, le voir réaliser ces performances est assez spécial. » 

« Nous avons maintenant sept courses devant nous, nos deux pilotes sont à égalité de points, et nous avons déjà huit victoires pour Yamaha. L’objectif est de continuer à faire ce que nous faisons mais sans faire l’erreur de penser que Marc Márquez n’est plus dans la partie. Il y a encore beaucoup de points en jeu et si Marc peut prendre neuf points au leader à chaque course, cela lui suffira. Nous devons donc continuer à gagner et je suis certain que nous pouvons le faire. Certains circuits où nous irons seront favorables à nos pilotes et à notre moto. Je suis donc assez confiant mais il faut toujours être prudent parce que tout peut arriver dans les sports mécaniques. »

Le Championnat peut-il durer jusqu’à Valence ?

« Oui, je pense que ça peut tout à fait arriver. Vale avait l’avantage, Jorge l’a rattrapé, Vale a repris quelques points puis Jorge est revenu. Si on regarde les six ou sept dernières courses, personne n’a pu faire le break et avoir un avantage clair. Après les six ou sept prochaines courses, nous pourrions très bien arriver à Valence dans une situation similaire. J’espère que nous ne finirons pas dans cette situation mais je suis sûr que les spectateurs adoreraient. Personnellement, je préfèrerais que ce soit décidé une course avant Valence mais je pense aussi qu’il est presque impossible que le titre soit joué avant la Malaisie. »

La version 2015 de Valentino Rossi, qui court après un dixième titre, est-elle la meilleure ? 

« Oui, je le pense. Le voir revenir à ce niveau après cinq années de défaite et un dernier titre datant de 2009 a été incroyable. Il a mené le championnat jusqu’à la dernière course et c’est phénoménale pour un pilote de 36 qui court contre de jeunes pilotes, après avoir traversé quelques années difficiles. Il pilote particulièrement bien cette année, il a accumulé onze podiums, qui font suite à quatre autres en fin de saison dernière, sa régularité est excellente. Sa motivation est énorme, son attention aux détails demeure la même et de mon point de vue, il pilote toujours aussi bien que par le passé. La façon dont il est parvenu à adapter son pilotage au fil des ans est incroyable. Très peu de pilotes, de coureurs, de skieurs ou de sportifs sont capables de changer et de s’adapter à un nouveau style, à de nouvelles nécessités en fin de carrière. Je pense que tout ce qu’il a fait est phénoménal et témoigne de sa passion. »

Vos attentes pour le GP de Grande-Bretagne ?

« On espère toujours faire un doublé ! Je pense vraiment que nous pouvons faire un autre double podium avec un de nos pilotes au sommet. Je dirais que le circuit est plus favorable pour Jorge que pour Valentino, nous savons qu’il a été fort là-bas ces dernières années et qu’il a eu de belles batailles avec Marc. Je pense aussi que Marc sera fort là-bas mais si Jorge peut répéter ce qu’il a fait à Brno, je pense qu’il pourra gagner. J’espère un doublé podium mais il faudra prier pour qu’il ne pleuve pas ! »

Tags:
MotoGP, 2015, Movistar Yamaha MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

motogp.com
HITTING THE APEX - Trailer

il y a 2 années

HITTING THE APEX - Trailer