Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Miller : « C'est un fait de course »

Miller : « C'est un fait de course »

L’Australien a noté des progrès en Angleterre mais était déçu d’avoir chuté et d’avoir emporté avec lui son coéquipier Cal Crutchlow.

Le Grand Prix de Grande-Bretagne s'est achevé dans la déception pour Jack Miller puisqu'il est parti à la faute après avoir réalisé un brillant début de course sur le tracé de Silverstone. Après s'être élancé depuis la 16e position sur la grille, le pilote de l'équipe LCR Honda s'est rapidement immiscé dans le groupe de tête puisqu'il a occupé la quatrième place lors du troisième tour. 

Suite à une manœuvre au cours de laquelle il freina trop tardivement à l'entrée d’un virage, l'Australien ne fut pas en mesure de rétablir la situation et accrocha malheureusement son propre coéquipier Cal Crutchlow avant que les deux pilotes ne finissent par chuter dans le bac à graviers. Jack Miller n'a pas pu repartir en course et termine ainsi de façon frustrante un week-end dont l'issue s'annonçait prometteuse après un travail studieux et de réels progrès. Il tient cependant à conserver les points positifs de sa venue en Grande-Bretagne. 

Jack Miller :

« Je suis globalement satisfait de l'ensemble du week-end même si je reste bien évidemment déçu de la façon dont s'est conclue la course. Je tenais très sincèrement à m'excuser auprès de Cal pour l’avoir emmené à la faute mais nous étions vraiment tous les deux à l'attaque. Ce n'est pas lui que je voulais dépasser mais j'ai tenté de doubler Espargaró sur un freinage en entrée de virage et j'ai malheureusement été contraint d'élargir avant de percuter mon coéquipier. C'est un fait de course mais la globalité du meeting fut malgré tout satisfaisante car nous avons trouvé des possibilités de réglages qui me procurent un ressenti plus fin qui devrait me laisser la possibilité de franchir un palier supplémentaire à Saint-Marin. »

« Le tracé de Misano est une piste que j'affectionne tout particulièrement et qui devrait me convenir au guidon d'une MotoGP. Le circuit a été resurfacé cette année et je suis curieux de juger du niveau d'adhérence dont nous allons disposer car le grip était relativement faible l'an passé. Cela devrait rendre le week-end intéressant. »

Tags:
MotoGP, 2015, OCTO BRITISH GRAND PRIX, RAC, Jack Miller, LCR Honda

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›