Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Cap sur Misano pour la treizième manche

Cap sur Misano pour la treizième manche

Valentino Rossi arrivera chez lui à Misano avec douze points d’avance sur son coéquipier Jorge Lorenzo.

Le Championnat du Monde MotoGP™ se rend sur la côte de Rimini cette semaine pour la treizième de ses dix-huit manches, le Grand Prix TIM de Saint-Marin et de la Riviera di Rimini. Construit en 1972, le circuit de Misano accueillit son premier Grand Prix, celui d'Italie, en 1980 et reçut ensuite le GP de Saint-Marin de 1985 à 1987, puis de 2007 et jusqu'à aujourd'hui.

Après avoir repris l’avantage dans la lutte pour le titre mondial en s’imposant sous la pluie à Silverstone, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) abordera une épreuve très importante puisqu’il s’agira d’un nouveau épisode de son palpitant duel avec Jorge Lorenzo mais que le nonuple Champion du Monde sera en plus à domicile et attendu par ses hordes de fans. 

En remportant sa quatrième victoire de la saison en Grande-Bretagne, Rossi a repris douze points d’avance sur Lorenzo, qui s’était retrouvé en difficulté sur piste mouillée et n’a pu faire mieux que quatrième. Le duel entre les deux pilotes Yamaha continue donc ce week-end sur les terres du leader, qui réside à Tavullia, à une dizaine de kilomètres du circuit. 

Rossi et Lorenzo se sont tous les deux imposés à Misano à trois reprises dans la catégorie reine. Rossi avait l’an dernier remporté sa première victoire au circuit depuis 2009, mettant fin à une série de trois victoires consécutives pour Lorenzo, qui avait été le vainqueur de l’épreuve de 2012 à 2014 et a toujours été dans les deux premiers à Misano.

Situé sur la côte de l’Adriatique, la piste est traditionnellement un bon terrain de chasse pour Yamaha, qui n’a concédé que deux victoires à ses adversaires depuis 2007 : à Dani Pedrosa (Repsol Honda) en 2010 et à Casey Stoner, alors sur Ducati, en 2007. Les choses pourraient changer cette année suite aux travaux de rénovation de la piste, qui devrait proposer beaucoup plus de grip et un revêtement plus lisse et plus régulier qu’auparavant.

Tombé à Silverstone alors qu’il poursuivait Rossi, Marc Márquez (Repsol Honda) se retrouve à 77 points d'ltalien mais peut encore jouer un rôle dans la lutte pour le titre en s’intercalant entre les deux candidats. Le Champion du Monde MotoGP™ en titre a désormais carte blanche pour prendre tous les risques qu’il juge nécessaires et tentera de décrocher sa première victoire MotoGP™ à Misano après s’y être imposé en 125cc en 2010 puis en Moto2™ en 2011 et 2012 avant d’y finir deuxième en 2013 puis quinzième, après s'être relevé d'une chute, l’an dernier.

Parmi les pilotes désireux de briller à domicile, Andrea Dovizioso (Ducati) arrivera à Misano après avoir repris une place sur le podium en Grande-Bretagne. L’Italien n’a jamais fini dans le Top 3 à Misano mais pourrait avoir les moyens de changer la donne ce week-end, sur un circuit où Ducati organise régulièrement des essais privés et sur une piste neuve. Son coéquipier Andrea Iannone sera lui aussi en quête de gloire devant ses fans ce week-end et avait pris la cinquième place sur Ducati satellite avec Pramac l’an dernier après une qualification en première ligne.

Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar) cherchera à finir dans le Top 10 pour la huitième fois de l’année sur un circuit où il n’a jamais réussi un tel classement, quelle que soit la catégorie, tandis que son coéquipier Maverick Viñales était monté sur le podium en 2013 en Moto3™ puis avait fini quatrième l’an dernier lors de son excellente première et unique saison en Moto2™.

Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3) conserve quant à lui l’avantage dans la lutte pour le titre de premier pilote satellite, à laquelle s’est joint Danilo Petrucci (Octo Pramac Racing) en signant un sensationnel premier podium à Silverstone. L’Italien a 32 points de retard sur le Britannique et deux d’avance sur Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3) puis neuf sur Cal Crutchlow (LCR Honda), qui va pouvoir se concentrer sur ses performances en fin de saison après avoir prolongé pour au moins un an de plus avec l’équipe de Lucio Cecchinello. Des quatre, Espargaró est le seul à avoir déjà gagné à Misano, en 2013, lors de sa conquête du titre Moto2™.

Héctor Barberá (Avintia Racing) mène pour sa part le classement Open avec huit longueurs d’avance sur le rookie Loris Baz (Forward Racing), qui connaît déjà très bien Misano et y avait décroché deux secondes places l’année dernière en WorldSBK.

Rendez-vous jeudi à 17h pour la conférence de presse officielle précédant l’ouverture du Grand Prix TIM de Saint-Marin et de la Riviera di Rimini.

Tags:
MotoGP, 2015, GRAN PREMIO TIM DI SAN MARINO E DELLA RIVIERA DI RIMINI, Valentino Rossi, Movistar Yamaha MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

motogp.com
Disparition de Warren Willing

il y a 2 années

Disparition de Warren Willing