Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Zarco : « J’étais dans une position idéale »

Zarco : « J’étais dans une position idéale »

Seul en tête suite à l’accrochage entre Rins et Aegerter à Misano, le Français a fini en solitaire pour signer sa 6e victoire de l’année.

Le Grand Prix TIM de Saint-Marin et de la Riviera di Rimini avait commencé avec beaucoup d’intensité et un duel dans lequel Johann Zarco (Ajo Motorsport) et Dominique Aegerter (Technomag Racing Interwetten) ont dû jouer des coudes pour tenter de prendre l’avantage sur les premiers tours. Sur pneus tendres alors que le Français avait opté pour la gomme dure, le Suisse a rapidement pris le dessus mais a très vite été rejoint par Álex Rins (Páginas Amarillas HP 40). Les deux pilotes commençaient à creuser l’écart sur Zarco lorsque Rins manqua un freinage en tentant de dépasser Aegerter et percuta de plein fouet la roue arrière de ce dernier. Une fois les deux leaders à terre, Zarco n’a eu qu’à maintenir son rythme et gérer une avance de près de quatre secondes sur ses poursuivants pour décrocher une troisième victoire consécutive suite à celles de Brno et de Silverstone, une première dans sa carrière.

Premier pilote Français à remporter six victoires au cours d’une seule saison en Grand Prix, Zarco égalait aussi Arnaud Vincent, Olivier Jacque et Christian Sarron au record du nombre de victoires remportées par un Français au cours de sa carrière en Grand Prix, avec un total de sept.

Destiné à dépasser ce record dans un futur proche, Zarco, qui dispose maintenant de 93 points d’avance sur Tito Rabat (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Racing), aura surtout sa première opportunité de mettre la main sur le titre de Champion du Monde Moto2™ dans deux semaines au MotorLand Aragón, où il n’aura besoin que de sept points pour être sacré, soit de finir dans le Top 9. 

Avant de penser au titre, le Français, qui a confirmé qu’il continuerait en Moto2™ l’an prochain, sera de retour en piste à Misano lundi pour une journée de test post-GP.

Johann Zarco : 

« La course a été étrange parce que les conditions avaient beaucoup changé par rapport au reste du week-end. Nous avions donc des doutes quant aux pneus à choisir. J’ai finalement décidé de courir sur gomme dure tandis que Aegerter était sur gomme tendre et c’était très facile pour lui d’être en position de force devant. Le fait que Rins soit allé le chercher pour se battre avec lui m’a aidé à me concentrer sur mon pilotage, jusqu’à ce que les deux chutent. Ça m’a permis de passer en tête. J’ai pu me détendre et accroître mon avance, j’étais dans une position idéale. Je pensais cependant que Tito (Rabat) pouvait revenir parce que j’avais l’impression ne pas aller très vite. Au final il ne l’a pas fait. Je tiens à remercier le team pour l’excellent travail que nous faisons. Lundi nous chercherons à progresser encore un peu lors du test post-course afin d’aller à Aragón dans la meilleure forme possible. »

Tags:
Moto2, 2015, GRAN PREMIO TIM DI SAN MARINO E DELLA RIVIERA DI RIMINI, RAC, Johann Zarco, Ajo Motorsport

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›