Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

#AragonGP : Les déclarations avant le coup d’envoi

#AragonGP : Les déclarations avant le coup d’envoi

Rossi, Lorenzo, Márquez, Smith, Redding et Zarco étaient les invités de la conférence de presse du jeudi au MotorLand Aragón.

Leader du classement général avec 23 points d’avance suite à une course décevante à Misano mais que son coéquipier Jorge Lorenzo avait finie sur une chute, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) aborde la première des cinq dernières manches de la saison avec l’avantage mais insiste sur le fait que rien n’est encore joué.

« La course de Misano n'a pas été celle que j'espérais, » a affirmé Rossi. « Je n'étais pas satisfait du résultat parce que j'espérais faire mieux mais dans ces circonstances, je marquais des points pour le championnat face à Jorge et prenait un peu plus d'avance. C'est très important. Nous avons encore cinq courses et c'est beaucoup, nous devrons être rapides et faire de notre mieux à chaque week-end. Cette piste a été compliquée pour moi par le passé mais ça allait mieux ces dernières années. J'étais monté sur le podium en 2013 mais c'était parce que Dani était tombé, j'étais en fait loin de Jorge et de Marc. Je pense que j'aurais pu faire une bonne course l'année dernière, j'avais été rapide le dimanche mais peut-être trop rapide puisque j'avais fait une erreur au freinage avec Dani et que j'étais tombé. Je ne sais pas quel aurait été mon potentiel pour le reste de la course. C'est une piste difficile mais elle est très bonne, très excitante à parcourir et j'aurai besoin de trouver le bon rythme. » 

« On peut considérer que ces 23 points sont un bon avantage mais aussi que ce n'est pas suffisant ! Surtout parce que Jorge est très fort sur tous les circuits et qu'il peut gagner à chaque week-end. Marc est au même niveau et si je finis derrière eux sur les deux prochaines courses, je perdrai mon avance. L'objectif est de trouver le rythme, d'être rapide le samedi puis de me battre pour le podium. »

Privé par la pluie de deux bonnes opportunités de s’imposer à Silverstone puis à Misano, Lorenzo ne peut évidemment que regretter d’avoir concédé 23 points à l’Italien en l’espace de deux courses mais estime avoir encore suffisamment de temps devant lui pour inverser la situation.

« J’ai été surpris par la météo les deux dernières fois et, pas ennuyé, mais je préfère quand même lorsque le temps reste sec, » a commenté le Majorquin. « Je me sentais plus fort que jamais et je pouvais me battre pour la victoire à Silverstone et aussi très certainement à Misano, je me sentais très fort. Je me sentais en position de reprendre des points, peut-être 5, 9, 14… mais pas d'en perdre 23 en deux courses ! J'ai été un peu malchanceux sur la façon dont j'ai fini les courses parce que je n'ai pas pu faire mieux à Silverstone et que j'ai ensuite chuté quand j'aurais pu finir 2e, 3e ou 4e à Misano. L'erreur était de moi, ce n'était pas de la malchance mais c'est vrai que j'ai été malchanceux en ce qui concerne la météo. »

« De 2010 à l'an dernier, Aragón n'avait pas été un circuit favorable pour Yamaha, historiquement et théoriquement. L'année dernière j'avais réussi à me battre pour la victoire sur le sec, dans des conditions étranges, et je n'avais ensuite jamais été aussi rapide sous la pluie. J'avais pu gagner pour la première fois mais habituellement c'est plus compliqué. Cette année, grâce à nos progrès, je pense que nous serons plus compétitifs. »

« Nous nous rapprochons de l'hiver et il est plus probable qu'il pleuve. C'est quelque chose que l'on ne contrôle pas, nous espérons simplement qu'il ne pleuve pas. S'il pleut, nous pourrons certainement faire bien mieux que lors des deux dernières courses. »

Vainqueur à Misano suite à deux arrêts aux stands, Marc Márquez (Repsol Honda) était ravi de renouer avec la victoire et compte à nouveau se battre pour la plus haute marche sur le podium : « La course de Misano a été étrange et au final nous avons gagné. Honnêtement, Jorge était fort sur le sec, j'avais du mal à le suivre et nous devons donc progresser. Mais la course s'est bien passée et nous avions la bonne stratégie. C'était une victoire importante pour moi mais nous allons voir comment ça se passera ici parce que Yamaha a eu cinq journées d'essais ici et qu'ils seront donc forts dès le départ, surtout Jorge. Nous allons attaquer dès le début et essayer de rester dans la lutte pour la victoire. L'objectif est de nouveau le podium mais si nous le pouvons nous essayerons de gagner. »

Quant à ses chances de revenir dans la lutte pour le titre d’ici la fin de la saison, le double Champion du Monde MotoGP™ et tenant du titre a ajouté : « On ne sait jamais. S'il y a d'autres courses comme celle de Misano, peut-être trois comme ça, nous pourrions être là. Pour moi il n'y a pas de différence entre finir deuxième ou troisième, il s'agit de remporter des courses et de finir devant. Terminer l'année avec un bon feeling est important et nous savons que nous sommes loin du championnat. Rattraper Valentino est difficile, il est toujours là, à chaque circuit, et il ne fait jamais d'erreur. Nous verrons, nous allons essayer de gagner à chaque course. Jusqu'ici ma carrière a été très bonne. Cette année c'est peut-être la première fois que je suis en difficulté ! Au final nous avons remporté quatre courses et il en reste encore. Je suis très content des chiffres. »

Deuxième à Misano suite à une course incroyable qu’il avait terminée sans le moindre arrêt alors que ses concurrents avaient changé de moto à deux reprises, Bradley Smith (Monster Yamaha Moto3) est solidement installé à la cinquième place du classement général et est en pleine confiance pour la dernière ligne droite.

« C’était un résultat fantastique, pour moi comme pour le team, » a déclaré Smith. « C’était d'autant plus spécial que les pilotes satellites ne montent pas souvent sur le podium. Je crois que Cal (Crutchlow) en a eu un en Argentine cette année puis il y a eu Danilo à Silverstone. Pour nous il est compliqué de monter sur le podium. C'est chouette quand ça arrive et ça m'a permis de marquer plus de points pour la cinquième place au championnat. Je ne m'attendais pas à être dans cette position. Au bout des neuf ou dix premières courses je voulais simplement être le premier pilote satellite mais cinq courses plus tard nous sommes encore en lice pour la cinquième place. Voyons maintenant ce que nous réservent les cinq dernières épreuves. »

Présent sur le podium de Misano aux côtés de son compatriote, Scott Redding (EG 0,0 Marc VDS) se prépare à retrouver sa place habituelle et espère profiter d’une Honda compétitive sur le tracé du MotorLand : « J’étais un peu surpris mais ce week-end notre objectif redevient le Top 10 ou le Top 8. Nous allons voir comment la moto tournera ici en Aragón, je crois qu'elle fonctionnera bien et j'essayerai d'atteindre notre objectif. Il y a beaucoup de montées et de descentes, des virages rapides, des virages serrés et c'est un tracé assez excitant, surtout en MotoGP. Je suis impatient de prendre la piste pour la première séance et de voir quel sera mon feeling sur la moto puis, espérons, d'avoir une progression régulière. Me pré-qualifier en Q2 serait déjà un bon début. »

Le Grand Prix Movistar d’Aragón commence vendredi matin à 9h avec la première séance d’essais de la catégorie Moto3™.

Tags:
MotoGP, 2015, GRAN PREMIO MOVISTAR DE ARAGÓN, Scott Redding, Jorge Lorenzo, Valentino Rossi, Johann Zarco, Marc Marquez, Bradley Smith, Monster Yamaha Tech 3, Ajo Motorsport, Movistar Yamaha MotoGP, Repsol Honda Team, EG 0,0 Marc VDS

Suivre ce sujet ›

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›