Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Di Meglio : « Mon avenir en MotoGP™ est encore incertain »

Di Meglio : « Mon avenir en MotoGP™ est encore incertain »

Le Français revient sur sa course au MotorLand ainsi que sur ses options pour 2016.

Après un vendredi difficile, Mike Di Meglio a trouvé le rythme le samedi, en particulier lors de la qualification. Un rythme qu'il a pu confirmer lors du warm up le dimanche matin avant le départ de la course.

Victime de problème à l'avant sur les phases de freinage, le Français a dû ralentir pour rallier l'arrivée sans commettre d'erreurs. Mike Di Meglio et son équipe n'ont pas encore trouvé l'origine de ce problème survenu à partir de la mi-course.

Quel bilan dresses-tu de ce week-end au MotorLand ?

Au départ, j'ai eu un problème avec l'embrayage. Je suis donc mal parti et je me suis retrouvé pratiquement dernier au premier virage. Je suis tout de même parvenu à revenir sur le groupe des Open, ce qui était positif pour le reste de la course. Mais à partir de la mi-course, je souffrais d'un problème sur les phases de freinage dont les raisons restent encore floues aujourd'hui. Je pouvais plus me battre comme je le voulais. C'est vraiment dommage, parce que j'avais bien construit ma course sur les premiers tours en revenant sur le groupe Open tout en préservant mes pneus. J'ai malheureusement dû ralentir et subir la fin de course jusqu'à l'arrivée.

La victoire Open était-elle à ta portée ?  

Je pense que oui. Malgré un début de week-end difficile, nous avions trouvé un rythme plus que correct lors du warm up. Sans ce problème sur les freinages, je me sentais vraiment à l'aise sur la moto.

Le Championnat entame la tournée outre-mer dès la semaine prochaine avec 3 épreuves consécutives, quels sont tes objectifs ? 

Tout dépendra des conditions météo. Si les courses ont lieu sur le mouillé, la Ducati GP14 se comporte bien. En revanche, sur le sec, elle est beaucoup moins simple à gérer sur la durée d'une course que peut l'être la GP14.1 dont dispose Héctor. Dans tous les cas, nous ferons le maximum pour être aux avant-postes.

L'équipe Avintia a annoncé sa composition 2016, quelles sont les opportunités qui s'offrent à toi désormais ? 

Pour le moment, je me trouve dans une situation inconfortable. Il est difficile d'évoluer dans une équipe tout en sachant que ça ne donnera pas de suite. Mais cela n'en perturbe en rien ma motivation pour les dernières épreuves. Pour le moment, mon avenir en MotoGP est encore incertain, du moins pour une saison régulière. Mon manager et moi travaillons sur d'autres façons d'en rester plus ou moins proches. Nous en saurons plus dans les prochains jours. Il est simplement dommage que le nombre de pilotes français en MotoGP ne soit limité qu'à une ou deux places seulement.

Tags:
MotoGP, 2015, GRAN PREMIO MOVISTAR DE ARAGÓN, RAC, Mike Di Meglio, Avintia Racing

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›