Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Saison noire pour Márquez

Saison noire pour Márquez

Cinq chutes et plusieurs blessures ont mis fin aux espoirs de l’Espagnol de lutter pour un troisième titre MotoGP™ cette année.

Après un brillant début de carrière en 125cc et Moto2™ puis deux premières saisons exceptionnelles en MotoGP™, au cours desquelles il avait battu de nombreux records et décroché deux titres de Champion du Monde de la catégorie reine, Marc Márquez vit une saison cauchemardesque en 2015, à laquelle vient de s'ajouter une nouvelle blessure.

Au Qatar, lors de la première manche, l’Espagnol partit à la faute dans le premier virage et dut ensuite se battre pour finir en cinquième position. Le Champion en titre rebondit rapidement et s'imposa à Austin lors de la seconde manche, sur l’un de ses terrains de prédilection, où il demeure invaincu, mais finit la troisième manche sur une chute. Rattrapé par Valentino Rossi à la fin du GP d'Argentine, Márquez tomba en voulant contrer l'offensive de l'Italien et récolta son premier abandon de la saison 2015.

De retour en Europe pour la troisième manche, Márquez se fractura l’auriculaire de la main gauche lors d’un entraînement de dirt track, quelques jours avant l’épreuve de Jerez. Le team Repsol Honda lui prépara une poignée gauche spécialement conçue pour solliciter le moins possible son doigt blessé et Márquez réussit à finir en seconde position.

Une fois arrivé en France, Márquez fit, comme au Qatar, une nouvelle erreur en début de course, pour ensuite repartir et remonter, cette fois-ci, à la quatrième place. Avec deux podiums en cinq courses, Márquez réalisait son plus mauvais début de saison en MotoGP™ depuis son arrivée dans la catégorie en 2013. Et l’une des causes de ses difficultés fut mise en évident en France, où le Champion du Monde disposait de toute une variété de bras-oscillants et de pièces visant à corriger le comportement de la RC213V 2015, née avec un châssis extrêmement exigeant envers son pilote. 

Márquez chuta à nouveau au Mugello puis à Barcelone, abandonnant deux fois de suite pour la première fois dans la catégorie reine, puis reprit le châssis Honda 2014 afin de revenir dans la lutte pour la victoire à Assen, où il fut à nouveau opposé à Rossi en fin de course. Comme en Argentine, un contact avec l’Italien mit fin à ses espoirs de victoire mais Márquez réussit cette fois-ci à finir la course, à la deuxième place.

Márquez semblait se relancer lorsqu’il s’imposa en Allemagne puis à Indianapolis mais chuta peu après, à Silverstone, où il perdit le contrôle de sa moto sous la pluie, une fois de plus à la poursuite de Rossi.

Le week-end dernier, Márquez a enregistré au MotorLand Aragón sa cinquième chute de la saison 2015, en tombant dès le deuxième tour, dans le virage n°12, en tentant de suivre Jorge Lorenzo. Une erreur pour laquelle il a très vite reconnu sa responsabilité. Avec cinq chutes en treize courses, 2015 est déjà sa plus mauvaise saison depuis son arrivée dans le Championnat du Monde en 2008. Lors de ses deux premières années en 125cc, il n’avait jamais abandonné plus de quatre fois, à une époque où il découvrait sa moto et la grande majorité des circuits de Grand Prix. 

Et si sa saison 2015 n’avait pas été suffisamment difficile, Márquez vient de se fracturer le cinquième métacarpien de la main gauche suite à une chute lors d'une sortie en VTT, à quelques jours de son départ pour le GP du Japon. L’Espagnol a immédiatement été conduit à l’hôpital pour être opéré et devrait tout de même être participer au Grand Prix Motul du Japon la semaine prochaine, au Twin Ring Motegi, qui est avec Phillip Island l'un des deux seuls circuits où Márquez n'ait jamais gagné en MotoGP™.

Tags:
MotoGP, 2015, MOTUL GRAND PRIX OF JAPAN, Marc Marquez, Repsol Honda Team

Suivre ce sujet ›

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›