Achat de billets
Achat VidéoPass

Première balle de match pour Kent en Moto3™

Première balle de match pour Kent en Moto3™

Le Britannique aborde la dernière ligne droite d’une longue saison 2015 avec sa première opportunité de remporter le titre mondial.

Suite à la chute d’Enea Bastianini (Gresini Racing Team Moto3) à quelques virages de la ligne d’arrivée au GP d’Aragón, Danny Kent (Leopard Racing) s’était retrouvé avec l’opportunité de porter un coup fatal à l’Italien dans leur duel pour le titre Moto3™ mais était à son tour tombé quelques secondes plus tard, enregistrant lui aussi un résultat blanc et son premier abandon de la saison. Les deux pilotes Honda demeurent donc séparés de 55 points à l’approche du Grand Prix Motul du Japon, que Miguel Oliveira (Red Bull KTM Ajo) abordera après avoir remporté sa troisième victoire de la saison et l’ambition de dérober la seconde place du classement général à Bastianini.

Pour remporter le titre au Twin Ring Motegi, Kent devra compter au moins 75 points de plus que Bastianini à l’issue de la course. Le Britannique devra donc s’imposer et espérer que l’Italien ne fasse pas mieux que onzième, ou bien finir deuxième et espérer que Bastianini ne marque pas de point. Kent retrouvera ce week-end la piste où il s’était imposé pour la première fois en Grand Prix en 2012, en Moto3™, mais n’est depuis plus remonté sur le podium du Motegi et avait fini sixième de la course l’an dernier.

Bastianini fera sans doute tout son possible pour réduire l’écart sur Kent et avec seulement quatre courses avant la fin de la saison, l’Italien devra absolument renouer avec la victoire pour atteindre son objectif ou au moins s’assurer la seconde place du classement général, pour laquelle il n’a plus que vingt points d’avance sur Oliveira. S’il parvenait à décrocher une nouvelle pole position au Motegi, Bastianini deviendrait par ailleurs le premier Italien à aligner trois pole positions consécutives en catégorie junior depuis Mattia Pasini en 2007.

Oliveira arrive quant à lui au Japon en tant que pilote KTM le mieux classé mais n’a que quatre points d’avance sur Romano Fenati (SKY Racing Team VR46), qui, comme le Portugais, n’est jamais monté sur le podium au Japon. Les deux pilotes sont encore, mathématiquement, en lice pour le titre mondial, à l'instar de Niccolò Antonelli (Ongetta-Rivacold), qui occupe la cinquième place du classement général, à 98 points de Kent.

La quinzième des dix-huit manches de la saison sera particulière pour Hiroki Ono (Leopard Racing) et Tatsuki Suzuki (CIP), qui courront à domicile pour la première fois en tant que pilotes permanents du Championnat du Monde. La saison a été particulièrement difficile pour Ono, qui cumule six chutes et a pour meilleur résultat une dixième place obtenue lors de la dernière course, en Aragón. Suzuki a impressionné à plusieurs reprises au guidon de sa Mahindra et a lui aussi une dixième place comme meilleur résultat, obtenue au GP de Grande-Bretagne, où il était entré dans les points pour la première fois de l’année. 

Absent du GP d’Aragón en raison de sa blessure à la cheville droite, Fabio Quartararo (Estrella Galicia 0,0) sera présent au Motegi mais devra attendre de recevoir l’autorisation des médecins officiels avant de reprendre la piste aux côtés de ses compatriotes Alexis Masbou (SaxoPrint-RTG) et Jules Danilo (Ongetta Rivacold).

Tags:
Moto3, 2015, MOTUL GRAND PRIX OF JAPAN

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›