Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Baz progresse en douceur au Japon

Baz progresse en douceur au Japon

Le rookie français continue son apprentissage sur le tracé du Twin Ring Motegi et s'est qualifié en 23e position.

Il n’est jamais simple de bien faire sur un circuit que l’on découvre, surtout quand il est très particulier comme celui de Motegi, et qu’on se retrouve face aux meilleurs pilotes du monde qui le connaissent par cœur. L’envie de bien faire ne dirige pas forcément dans la bonne direction et il faut du temps pour trouver les meilleures solutions. Après être parti dans le bon sens vendredi, Loris n’a pas progressé comme il l’aurait souhaité samedi, faute de ne pas trouver tout de suite le bon mode d’emploi. L’évolution a donc été moins rapide que souhaitée, mais un tour rapide derrière le pilote wild card japonais Katsuyuki Nakasuga sur la M1 du Yamaha Factory Racing Team a ouvert quelques perspectives intéressantes et permis à Baz de gagner plus d’une seconde et de se rapprocher ainsi des meilleurs chronos Open.

Lors de la troisième séance d’essais libres du samedi matin, Loris réalisait son meilleur temps jusqu’alors en 1'47.106. Puis il se classait treizième de la première séance qualificative en 1’46.048, à 1.0 du leader et cinquième de la catégorie Open à 0.3 d’Héctor Barberá, en prenant pendant un tour la roue de Katsuyuki Nakasuga. Il était amusant de constater que Barbera réalisait le meilleur temps des Open en suivant de près Nakasuga et Baz, lors de leur sixième tour. Baz partira donc ce dimanche depuis la vingt-troisième position sur la grille de départ.

Pour la pole position, les deux leaders de l’équipe officielle Yamaha Jorge Lorenzo et Valentino Rossi se livraient un duel acharné dont l’avantage revenait finalement pour huit centièmes de seconde à l’Espagnol. Il réalisait un impressionnant nouveau record du circuit en 1'43.790, plus de sept dixièmes plus vite que la pole position établie en 2014 par Andrea Dovizioso en 1'44.502. Troisième des qualifications malgré un os de la main fracturé, Marc Márquez estimait qu’il ne pourrait viser que la troisième place de la course s’il ne pleuvait pas ce dimanche. La météo promet d’être un sujet de conversation fréquemment abordé ce samedi soir.

« Je m’attendais à ce que ça aille très bien dès ce matin, avec le feeling que j’avais eu vendredi avec les réglages avant de tomber, estimait Loris. Mais au final j’ai eu de mauvaises sensations aujourd’hui toute la journée. Je n’ai jamais réussi à rouler comme je le voulais, j’ai mis beaucoup de temps à améliorer mes temps. On a changé les réglages deux ou trois fois par séance, sans rien trouver.

« Puis en qualification j’ai découvert la solution au problème, qui venait plus du pilote que de la moto. En fait j’attaquais trop sur une piste que je ne connaissais pas vraiment. J’essayais de bien faire, mais il me fallait rouler plus en douceur. Derrière Nakasuga, j’ai fait un tour sans trop attaquer et mon meilleur temps à cette occasion en gagnant plus d’une seconde par rapport aux essais libres.

« On a bien réduit l’écart. On était à une seconde et demie du plus rapide Open hier, et on n’est plus qu’à trois dixièmes, donc c’est positif. En roulant un peu plus doux demain, ça devrait le faire. Bien que ce qu’on ait fait jusqu’à présent pourrait ne pas servir à grand-chose car il devrait pleuvoir. Mais au moins sur le sec on n’est pas si loin que ça, donc je vais pouvoir me coucher ce soir en sachant quoi faire pour rouler un peu mieux ».

Tags:
MotoGP, 2015, MOTUL GRAND PRIX OF JAPAN, Q2, Loris Baz, Forward Racing

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

motogp.com
Rabat forfait au Japon

il y a 1 année

Rabat forfait au Japon