Achat de billets
Achat VidéoPass

Oliveira : « Je vais me battre jusqu’au bout »

Oliveira : « Je vais me battre jusqu’au bout »

En s’imposant à Sepang, le Portugais a contré la troisième balle de match de Danny Kent en Moto3™.

Miguel Oliveira (Red Bull KTM Ajo) devait impérativement s’imposer au Grand Prix Shell de Malaisie pour empêcher Danny Kent (Leopard Racing) de s’emparer du titre de Champion du Monde Moto3™ dimanche dernier à Sepang mais devait aussi espérer que le Britannique rencontre des difficultés et ne finisse pas trop près de lui. 

Parmi les pilotes les plus expérimentés de la grille, le Portugais a parfaitement géré sa fin de course dans le groupe de tête et a rempli sa mission mais ne s’est rendu compte qu’après la course que Kent n’avait fini qu’en septième position et n’allait pas être sacré en Malaisie. 

Avec 24 points de retard sur le pilote anglais, Oliveira aurait besoin d’un miracle à Valence pour remporter le titre Moto3™ puisqu’il devra à nouveau impérativement s’imposer mais aussi espérer que Kent ne fasse pas mieux que quinzième.

Miguel Oliveira :

« La vérité est qu’à aucun moment je n’ai su dans quelle position était Kent, je n’avais aucune information sur lui, je l’ai complètement oublié et j’ai tout donné pour gagner. Je ne voulais pas être le premier à prendre le dernier virage dans le dernier tour, heureusement il y avait Brad devant moi et l’aspiration m’a aidé à gagner sur la ligne droite. Il avait aussi une moto très rapide, comme la mienne. Je suis ravi de cette victoire et je sais que le Championnat est encore jouable. Même si mes chances sont vraiment minimes, je vais me battre jusqu’au bout. Avant ces trois dernières manches, je n’avais jamais pensé que j’allais avoir l’opportunité de jouer le Championnat à Valence. Je suis très content du travail réalisé par le team. Ils m’ont fourni une excellente moto pour être constamment sur le podium et avoir remporté cette cinquième victoire de la saison est très important. »

Tags:
Moto3, 2015, SHELL MALAYSIA MOTORCYCLE GRAND PRIX, RAC, Miguel Oliveira, Red Bull KTM Ajo

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›