Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Danilo décroche son meilleur résultat en Grand Prix

Danilo décroche son meilleur résultat en Grand Prix

Le Français a pris la onzième place en Malaisie.

À Sepang, Jules Danilo a réalisé le meilleur résultat de sa carrière en Grand Prix. Il termine 11e au passage sous le drapeau à damier, "Sincèrement, tout le week-end a été bon excepté la qualification," explique le pilote français. "Dès la première séance, j'étais à l'aise sur la moto. En fin FP1, j'ai chuté à cause d'un défaut sur le pneu avant. Sur le coup, j'étais vexé, mais j'avais un bon rythme que j'ai confirmé en FP2 en battant mon meilleur temps. En FP3, en pneus neufs, je souffrais de dribble. Nous pensions que c'était encore un défaut du pneu."

Ce problème de dribble a suivi Danilo jusqu'à la qualification, "Avec la température élevée, c'était pire, impossible de faire un chrono. Je me qualifie 28e, la grosse claque. Je savais que ce n'était pas normal et j'étais bien plus rapide."

Entre le samedi et le dimanche, Danilo et son équipe ont travaillé afin d'en trouver l'origine, "Durant le warm up, nous avons travaillé sur l'amortisseur afin de me donner moins de grip sur l'angle," explique-t-il. "Le problème a été corrigé instantanément avec le 12e temps et un rythme rapide même en étant seul. J'étais plus que confiant pour la course."

Auteur d'un bon départ, le Français boucle le premier tour en 20e position, "J'ai réussi à me faufiler sans précipitation, à l'inverse de Phillip Island," confie Danilo. "J'ai forcé au maximum pour me retrouver derrière Alexis. Le connaissant, je sais qu'il fait de belles remontées. Nous remontions progressivement sur le groupe de Bastianini. Sur une erreur, j'ai perdu le contact avec Alexis et Manzi m'a passé. Je me suis dépêché pour le doubler et remonter, mais en vain. Je sécurise la 11e place avec une avance confortable sur le groupe de derrière. Après cette période délicate, je suis content de repartir avec mon meilleur résultat "

Fort de cette 11e place, Danilo se concentre sur l'épreuve finale à Valencia, tracé qu'il apprécie, "J'apprécie Valencia, aussi pour y avoir roulé avec des motos différentes," ajoute-t-il. "C'est sur ce circuit que j'ai fait mes premiers tours de roue sur la Honda. Ce test s'était bien passé et nous avons nos références. Il ne faudrait pas manquer la qualification pour ne pas perdre le contact du groupe de tête en course."

Tags:
Moto3, 2015, SHELL MALAYSIA MOTORCYCLE GRAND PRIX, RAC, Jules Danilo, Ongetta-Rivacold

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›