Achat de billets
Achat VidéoPass

Questions-Réponses avec Shuhei Nakamoto

Questions-Réponses avec Shuhei Nakamoto

Le vice-président du HRC livre son point de vue sur les récents évènements et aborde le rendez-vous de Valence.

Honda Racing Corporation a organisé un entretien avec Shuhei Nakamoto, son vice-président exécutif, afin de discuter de l’incident de Sepang en se basant sur les faits, avec l’espoir de mettre fin aux suppositions et aux speculations et de reprendre les préparatifs pour l’épreuve de Valence.

Tout d’abord, nous souhaitons mentionner que nous croyons qu’il est très important de parler des faits et non de suppositions. Un fait est un fait et n’a qu’une seule interprétation. Les suppositions peuvent être traduites de différentes manières selon le côté où l’on se trouve. Pour le bien de notre sport, nous aimerions que tout le monde considère les faits qui sont survenus et qui sont clairement les suivants :

– Marc Márquez a remporté le GP d’Australie, en doublant Jorge Lorenzo sur le dernier tour, et en le privant donc de 5 points pour le Championnat.

– Le jeudi précédant le GP de Malaisie, en conférence de presse, Valentino Rossi a accusé Marc d’avoir couru contre lui à Phillip Island afin d’aider Jorge Lorenzo.

– Au GP de Malaisie, Rossi a intentionnellement poussé Marc hors de la trajectoire de course, ce qui a causé sa chute. La Direction de Course lui a attribué une pénalité pour cette action, une pénalité confirmée par la FIM.

Il s’agit des seuls faits que nous puissions commenter, toute autre discussion ne repose que sur des suppositions. Discuter de suppositions ne ferait que renforcer l’ambiance négative à laquelle nous faisons face en ce moment, mais ne changerait rien de la réalité de ce qui s’est passé.

Quelle est votre opinion sur la situation actuelle après le GP de Malaisie ?

« Nous, en tant que HRC, regrettons fortement que cette situation ait été créée. Tout d’abord, nous aimerions souligner que Marc a été le sujet d’accusations qui n’avaient pas de preuve, après la course de Phillip Island. Il n’y a clairement aucune donnée qui puisse appuyer l’hypothèse qu’il aurait voulu aider un autre pilote au Championnat, étant donné qu’il a attaqué pour remporter la course et a réussi. En revoyant les images, on peut clairement voir Valentino et Marc se serrer la main après le drapeau à damier, saluant une belle bagarre, une bagarre juste. »

Pensez-vous que la bagarre au GP de Malaisie entre Marc et Valentino soit une conséquence des déclarations de Valentino ?

« Honnêtement, nous ne pensons pas que ce soit le cas. Nous savons tous que Marc court à 100% tout le temps, c’est l’une des raisons pour lesquelles nous l’aimons autant et pour lesquelles il a autant de fans dans le monde. Marc pousse toujours au maximum pour obtenir le meilleur résultat possible. Il a eu de belles batailles au long de sa carrière, avec beaucoup de pilotes différents, et personne ne s’en est plaint. En Malaisie, nous savions que Marc allait être en difficulté en début de course, avec le réservoir plein, comme c’était arrivé plusieurs fois au cours de la saison. Il a aussi fait une erreur en début de course à Sepang, qui a permis à Jorge de le doubler. Valentino est ensuite arrivé et ils ont commencé à se battre pour la troisième place. Les dépassements étaient extrêmes mais sûrs, de la part des deux pilotes. Deux des plus grands Champions que nous ayons vus ensemble en piste. »

Est-il possible que Marc ait ralenti Valentino sur ces tours ?

« Les chronos qu’ils faisaient étaient assez rapides et montraient clairement que Marc n’avait pas l’intention de ralentir Valentino. De plus, après que Marc ait chuté, quand Valentino avait une piste libre devant lui, ses chronos n’étaient pas plus rapides que lors de sa bataille avec Marc. Nous pensons qu’ils poussaient tous les deux à fond. Ils voulaient tous les deux la troisième place pour essayer de rattraper Dani et Jorge mais cette bataille a évidemment creusé l’écart avec les deux premiers. C’est la course et quand vous avez deux talents comme Marc et Valentino vous pouvez assister à de merveilleuses batailles telles que celle que nous avons vue. »

Pensez-vous que Valentino ait donné un coup de pied à la moto de la Marc ?

« Il est clair que Valentino a intentionnellement poussé Marc à l’extérieur de la piste, ce qui est contre les règles, et Marc n’avait donc aucune autre option que d’élargir sa trajectoire. Les données de la moto de Marc montrent que, alors qu’il essayait de relever sa moto pour éviter le contact avec Rossi, son frein avant a reçu un impact soudain qui a bloqué la roue avant, ce qui a causé la chute. Nous pensons que cette pression est le résultat du coup de pied de Rossi. Les données de la moto de Marc sont mises à la disposition de Dorna, de la FIM ou des médias qui souhaitent vérifier. »

Pensez-vous que Marc dise la vérité quand il affirme qu’il n’essayait pas de ralentir Valentino à Sepang ?

« Je connais bien Marc. C’est un bon garçon, honnête et avec des valeurs fortes. Marc essayait juste de défendre sa position, comme n’importe quel autre pilote, et nous le croyons à 100%. »

Que pensez-vous de la décision de la Direction de Course ?

« Nous respectons la décision de la Direction de Course et ne souhaitons pas juger si la pénalité était juste ou non. Cependant, nous pensons que la situation était assez claire pour prendre une décision durant la course et qu’il n’était pas nécessaire d’attendre la fin. »

Que pensez-vous de l’appel de Valentino au Tribunal Arbitral du Sport, contre la décision de la Direction de Course et de la FIM ?

« C’est son droit. Nous respecterons la décision du TAS. »

Les gens disent qu’il est injuste que Marc se batte avec Valentino parce que Marc ne se bat pas pour le titre et Valentino si…

« C’est la course ! Il n’y a eu aucun commentaire quand Dani a battu Valentino en Aragón ou personne n’a accusé Iannone d’aider qui que ce soit à Phillip Island. La saison a été difficile et à Sepang Marc a simplement voulu le meilleur résultat pour lui et pour son team. Il n’est pas dans sa nature de se contenter de finir quatrième quand il est possible de se battre pour la troisième place. Nous devrions aussi repenser au Motegi 2010, lorsque Valentino n’était plus dans la lutte pour le titre mais s’était beaucoup battu avec son coéquipier Jorge. Après la course, Jorge s’était plaint de Valentino, qu’il avait trouvé trop agressif et sans aucune bonne raison puisqu’il n’était plus en lice pour le titre. Valentino avait répondu : ‘J’ai dit à Yamaha, à quoi vous attendiez-vous ? Que j’arrive derrière ? Si j’avais su que je devais faire ça, je ne serai pas venu.’ Nous sommes entière d’accord avec Valentino et nous soutiendrons toujours nos pilotes pour qu’ils cherchent les meilleurs résultats. »

Que pensez-vous de Rossi en ce moment ?

« Valentino est le plus grand champion de notre sport. Nous pensons qu’il a fait un excellent travail cette année et s’il remporte le Championnat, il l’aura vraiment mérité parce qu’il a été régulier et rapide toute l’année. Le fait qu’il ait 36 ans force le respect pour un aussi grand champion. Cela dit, nous ne comprenons pas son accusation liée à la course de Phillip Island ni sa manoeuvre à Sepang. Nous espérons que Valentino repensera à tout ça et comprendra son erreur. »

Quel est votre objectif pour Valence ?

« Comme toujours, notre objectif sera de gagner ! Nous espérons que Marc et Dani se battent pour la victoire. S’ils pouvaient finir premier et deux, et peu importe l’ordre, nous en serions très heureux. Tout d’abord parce que nous finirions la saison avec une quatrième victoire consécutive mais aussi parce qu’ils seraient tous les deux devant Jorge et Valentino, leurs résultats n’auraient pas d’influence sur le titre et nous espérons que tout le monde comprenne que les pilotes Honda courent pour la victoire, pour une compétition pure et pour rien d’autre. »

Tags:
MotoGP, 2015

Suivre ce sujet ›

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›