Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le parcours de Danny Kent

Le parcours de Danny Kent

Danny Kent est le premier Britannique à devenir Champion du Monde depuis Barry Sheene en 1977.

Comme la plupart des pilotes britanniques, Danny Kent démarre sa carrière en minimoto en Grande-Bretagne puis rejoint le championnat Aprilia Superteen, auquel ont participé avant lui Casey Stoner, Cal Crutchlow ou encore Bradley Smith. Après avoir rencontré un certain succès sur la scène nationale, Kent part en Espagne pour courir en 125cc et finit neuvième du CEV (Championnat d’Espagne de Vitesse) en 2008.

La Red Bull Rookies Cup lui sert ensuite de tremplin en 2010, lors d’une saison dont il remporte la première et la dernière manches pour finir deuxième du classement général, à seulement six points du vainqueur.

Ses prouesses ne passent pas inaperçues et Kent est invité à faire ses débuts dans le Championnat du Monde la même année, avec une wildcard pour courir à Silverstone. Engagé sur une Honda RS125R, Kent est malheureusement contraint à l’abandon mais retrouve le paddock des Grands Prix en fin de saison, pour remplacer Isaac Viñales pour les cinq dernières manches, dans le team Lambretta Reparto Corse.

Kent effectue sa première saison dans le Championnat du Monde en 2011, avec le team Red Bull Ajo Motorsport, sur Aprilia RSA 125, et obtient une quatrième place au GP d’Espagne avant de finir la saison en onzième position. 

Il continue chez Ajo Motorsport en 2012 pour l’introduction de la catégorie Moto3™ et s’adapte très bien aux 250cc 4-temps. Il décroche son premier podium à Assen puis sa première victoire en fin de saison, au Twin Ring Motegi. Une autre victoire à Valence lors de la dernière course de la saison lui permet de consolider sa quatrième position au classement général avec un total de 154 points. 

Sa progression lui vaut un guidon chez Tech3 en Moto2™ pour la saison 2013 mais la transition s’avère compliquée pour le jeune Britannique, qui choisit de retourner en Moto3™ pour 2013, chez Ajo mais cette fois-ci sur Husqvarna.

En pole au Japon et sur le podium à Brno et au MotorLand Aragón, Kent ne réalise pas une aussi bonne saison qu’en 2013 mais finit l’année dans le Top 10. Il change ensuite d’équipe pour rejoindre le tout nouveau team Leopard Racing pour courir sur Honda. 

Un choix qui s’avère excellent puisque Kent domine la catégorie dès le début de l’année et remporte cinq victoires sur les dix premières courses, en s’imposant régulièrement en solitaire.

Il concède ensuite de nombreux points à ses adversaires et notamment à Enea Bastianini à la fin de l’été, en finissant 21e à Indianapolis ou encore 7e à Brno la semaine suivante. Kent réussit cependant à préserver une bonne partie de son avance en renouant avec la victoire chez lui en Grande-Bretagne, avant d’être à nouveau battu à Misano puis de chuter dans le dernier tour au MotorLand Aragón, où Bastianini chute également. 

Alors qu’il dispose de sa première opportunité de s’emparer du titre, Kent enchaîne avec une décevante sixième place au Motegi, où il reprend cependant un petit point à Bastianini, avant d’être victime d’une collision avec Niccolò Antonelli en Australie, dans laquelle Bastianini est aussi impliqué. Suite à ce dernier incident, seul Miguel Oliveira demeure en lice pour le titre face au Britannique, qui remporte le Championnat du Monde Moto3™ lors de la dernière manche, à Valence, où il se contente d’une neuvième place pour décrocher le titre malgré la victoire d’Oliveira.

Kent sera de retour en Moto2™ en 2016, avec le tout nouveau team de Leopard Racing, au sein duquel il fera équipe avec Oliveira.

Tags:
Moto3, 2015, Danny Kent, Leopard Racing

Suivre ce sujet ›

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›