Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Márquez : « J’ai essayé de passer à 4 tours de l’arrivée »

Márquez : « J’ai essayé de passer à 4 tours de l’arrivée »

Marc Márquez aurait aimé finir la saison 2015 sur une victoire à Valence mais a dû se contenter de la seconde place.

Marc Márquez (Repsol Honda) a passé la majorité de la course du Grand Prix Motul de Valence dans le sillage de Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP), sans jamais être suffisamment proche du Majorquin ou confiant en sa machine pour porter une attaque décisive. 

Face à des températures de piste en hausse, Márquez et son coéquipier Dani Pedrosa étaient préoccupés par la durée de vie des pneumatiques et ont au final manqué d’un petit quelque chose pour disputer la victoire à Lorenzo.

Marc Márquez :

« Nous perdions beaucoup à l’accélération et au freinage, j’étais trop loin. Les virages 5 et 6 étaient les seuls endroits où nous pouvions revenir sur Lorenzo. J’ai essayé de passer à quatre tours d’arrivée mais j’ai été prudent. Dani est ensuite arrivé comme une roquette ! À deux tours de l’arrivée, je savais que ça allait être dur, nous perdions du temps et Jorge avait réussi à prendre une demi-seconde d’avance. J’ai essayé de combler l’écart mais ça n’a pas suffi.

Jorge est finalement le Champion qui méritait le titre. Lui et Valentino le méritaient tous les deux, l’un a été plus rapide et l’autre, plus régulier. Lorenzo avait gagné en vitesse sur la fin de l’année mais Valentino a fait une excellente saison et il aurait aussi mérité de gagner.

Je me suis senti un peu mal à l’aise sur le podium parce que des spectateurs huaient. C’est compliqué pour un pilote mais j’ai la conscience tranquille et mon team aussi. Nous avons fait le maximum, nous nous sommes donnés à 100% à chaque course. Nous avons eu du mal à marquer le maximum de points et nous voulions finir l’année avec une victoire. Ça n’a pas été possible mais au final je ne voulais pas voir un Champion du Monde hué.

Il est clair qu’il y avait déjà de la tension, on ne peut pas le nier. La semaine dernière a été pleine de tension et nous n’étions pas vraiment préparés pour venir ici. Ça a été dur de me concentrer et ça ne nous a pas aidé. Pour cette course j’avais la pression de finir parce que j’avais déjà eu six abandons cette année. Il y avait aussi la pression de faire la course tout seul, je pense que Dani l’a aussi senti.

Il est clair que les paroles de Valentino et de ses fans pèsent beaucoup. Valentino s’est forgé un charisme au long de sa carrière et c’est une référence pour n’importe quel pilote. Pour moi, un pilote avec une mentalité de gagnant, c’est une insulte lorsqu’on dit que je n’ai pas voulu remporter la course parce qu’à chaque fois que je sors en piste, c’est pour gagner et faire le meilleur travail possible. »

Tags:
MotoGP, 2015, GRAN PREMIO MOTUL DE LA COMUNITAT VALENCIANA, RAC, Marc Marquez, Repsol Honda Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›