Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Zarco : « Je suis prêt à relever le défi »

Zarco : « Je suis prêt à relever le défi »

Le Champion du Monde Moto2™ 2015 revient sur sa fantastique année avec Ajo Motorsport et visera un deuxième titre consécutif l’an prochain.

Johann, comment t’es-tu adapté aussi vite à ta nouvelle moto en début de saison ?

« Peut-être grâce à l’expérience, j’avais déjà trois ans en Moto2 et ça s’était bien passé en 2014 sur Suter mais la Kalex a un petit avantage. J’ai ressenti cet avantage durant l’hiver, le feeling était bon et je n’ai eu qu’à travailler sur mon pilotage. »

As-tu eu des doutes après avoir eu un soucis technique lors de la première course au Qatar ?

« Le problème était mécanique et ce sont des choses qui arrivent. C’était un manque de chance mais je n’étais pas inquiet parce que la course avait été fantastique et que j’avais presque tout le temps mené. C’était bon pour la confiance parce que le plus important était de mener, ça voulait dire que j’étais fort. »

T’attendais-tu aux résultats qui ont suivi ?

« Je voulais des victoires cette année parce que je n’en avais eu qu’une dans ma carrière, au Japon, en 2011, et je rêvais donc de victoires. Je suis donc très heureux de cette année, j’ai atteint l’objectif que je visais et c’était parfait. »

Tu as remporté le titre après que Rabat ait dû déclarer forfait le vendredi au GP du Japon, aurais-tu préféré que ce soit d’une manière différente ?

« Toute l’année a été très bonne et je ne peux pas avoir de regret d’avoir remporté le titre un vendredi parce que Tito ne pouvait pas courir. Ce n’était pas difficile à réaliser mais c’est après la victoire que j’ai pu fêter ça et vraiment penser que j’étais Champion du Monde. »

D’où vient l’idée de fêter tes victoires avec un salto ?

« Je l’avais fait pour la première fois en Red Bull Rookies Cup… C’était pour ma première victoire. En 2007 j’étais à l’école avec mes amis et nous étions dingues de salto, nous voulions en faire partout et c’est comme ça que j’ai pensé à le faire avec la combinaison et à côté de ma moto. Cette année j’ai pu le faire à chacune de mes victoires et maintenant c’est ma signature. C’est fantastique parce que le public adore ça et de mon côté c’est aussi toujours une grande émotion. »

Qu’est-ce qui a changé chez toi en 2015 ?

« Je ne sais pas… mais comme je l’ai dit, grâce à l’expérience je savais que je n'avais pas à m’inquiéter parce que je savais que j’étais rapide. Et lorsqu’il y a des problèmes, il faut éviter de stresser et rester concentré parce qu’on peut s’en sortir. Peut-être que la différence a été de croire que je pouvais devenir et vivre comme un Champion. »

Retrouver Aki Ajo a aussi été un facteur…

« 2011 avait été ma première année avec Aki et j’avais pu me battre pour le titre dès cette première année. Quatre ans plus tard, je me suis à nouveau battu pour le titre avec Aki Ajo et cette fois-ci nous avons gagné. Cette connexion avec lui mais aussi avec mon coach et tout le team est très importante. Aki sait parfaitement comment gérer le team, que ce soit en Moto3 ou en Moto2. Tout le monde était très motivé, avait envie de gagner et c’est très important pour le pilote. »

Quelle importance a eu ton coach, Laurent Fellon, dans ta réussite ?

« Laurent est important parce que c’est grâce à lui que j’ai appris à être un bon pilote. Il m’a donné une bonne méthode pour piloter et continuer à me développer. Il m’aide en permanence, j’étais déjà passionné par la moto avant mais avec lui ma passion est devenue encore plus forte. C’était une belle manière de le remercier mais je dois continuer parce qu’une année ne suffit pas. »

Comment vois-tu l’an prochain après constaté que Tito Rabat a eu bien du mal à défendre le titre cette année ?

« Je veux simplement me battre pour un autre titre l’an prochain. C’est le challenge à relever et Tito a eu du mal cette année mais il n’a jamais abandonné et je dois apprendre de ça. Être prudent, parce que l’année suivante après avoir été champion est généralement plus difficile. Je veux relever le défi et si je suis capable de gagner à nouveau, ça voudra dire que je serai encore mieux préparé pour courir en MotoGP. »

Tags:
Moto2, 2016, Johann Zarco

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›