Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Quartararo : “Mon objectif ? Remporter le titre en 2016”

Quartararo : “Mon objectif ? Remporter le titre en 2016”

Le Français se confie à motogp.com avant de se préparer pour sa seconde saison en Moto3™.

Champion du FIM CEV Repsol Moto3 en 2013 et 2014, Fabio Quartararo a fait son entrée en Grand Prix cette saison à l'âge de 15 ans. Il n'aura fallu attendre que la deuxième épreuve pour que le jeune Français décroche son premier podium. Disposant ensuite d'une moto moins puissante, Quartararo a dû jouer des coudes pour se frayer un chemin avec quelques erreurs et une lourde blessure à Misano.

Pour 2016, Fabio Quartararo rejoindra l'équipe Leopard Racing au guidon d'une KTM. Il retrouvera Christian Lundberg, l'ingénieur qui a joué un rôle déterminant durant ses années en Espagne. L'objectif est clair : remporter le titre en 2016.

Fabio, quel bilan dresses-tu de ta première saison en Championnat du Monde ? 

Cette première saison a été légèrement compliquée. Je m'attendais à de meilleurs résultats après une excellente préparation durant le Championnat d'Espagne. Malgré de bons résultats en début de saison, j'ai été très irrégulier ensuite. Je pense que mes ingénieurs et moi n'avons peut-être pas eu le bon feeling pour être au point sur tous les tracés. Je pense que ça a été la grande difficulté.

Quel a été ton état d'esprit lorsque tu as dû déclarer forfait en Aragón et lors de la tournée outremer ?

J'ai bien appréhendé cette fin de saison. Il fallait que je sois réaliste, car je savais qu'il était difficile que je revienne à 100%. Je ne suis pas encore au meilleur de ma forme aujourd'hui et c'est pour cela que je me prépare d'autant plus pour revenir à 200%. Je veux remporter le Championnat. Pour moi, c'est l'objectif principal pour 2016.

Justement comment vas-tu aujourd'hui ?

Ma jambe va beaucoup mieux, j'ai encore quelques douleurs. Ce n'est que l'histoire de quelques semaines pour que je revienne à 100%. Je prévois de profiter de cette trêve pour reprendre le motocross, en particulier pour faire travailler ma jambe. Ensuite, je ferai beaucoup de course à pied ou du vélo.

Une nouvelle équipe, une moto différente, quels sont tes objectifs pour cette nouvelle saison ?

Mes objectifs sont clairs : remporter le Championnat. Cette année a été très difficile, mais je suis convaincu que j'ai les capacités pour gagner une course et pour être devant. J'ai toujours été très régulier sur l'ensemble de ma carrière. Cette saison a été différente, car je pensais pouvoir être encore régulier. Je n'ai pratiquement jamais roulé sur la même moto d'une course à l'autre, ce qui m'a beaucoup pénalisé. La confiance et la montée en puissance viennent une fois qu'on dispose de la même moto. Je pense déjà à 2016 avec l'équipe Leopard Racing et mon ingénieur Christian Lundberg. Ma première prise de contact sera début février. Je pense qu'il faudra faire un gros travail pour arriver au top au Qatar.

Contrairement à quelques rookies, tu n'as pas été en mesure de réaliser quelques wildcards avant de faire le grand saut, t'attendais-tu à un tel niveau ? 

Je savais que le Championnat du Monde allait être une toute autre histoire. Je savais que des pilotes comme Danny Kent ou Miguel Oliveira allaient être très forts. Je m'y attendais dès le début de saison, même durant les tests hivernaux.

Beaucoup voient en toi le nouveau talent de demain, penses-tu avoir souffert de la pression médiatique cette saison ? 

Pas vraiment, je savais que c'était ma première saison. Après les tests hivernaux, je m'attendais juste à faire beaucoup mieux. Évidemment, il y a toujours un peu de pression, peut-être un peu plus lors du Grand Prix de France durant lequel j'ai réalisé la pole position. Mais une fois que le départ a été donné, j'ai tout oublié et je savais que le public me supporterait. Malheureusement, c'est à partir de ce moment-là que j'ai disposé d'une moto différente avec un manque de puissance par rapport à d'autres.

Danny Kent et Miguel Oliveira montent en Moto2 en 2016. Selon toi, quels seront tes principaux adversaires ?

Ça peut paraître étonnant, mais c'est surtout Niccolò Antonelli. C'est un pilote qui est très rapide aussi bien sur le mouillé que sur le sec. Bien sûr, il y aussi Romano Fenati ou Enea Bastianini. Je pense que cette "armée" italienne sera redoutable.

Tags:
Moto3, 2016, Fabio Quartararo, CIP-Unicom Starker

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

Aprilia Racing Team Gresini
MotoGP Off Season show backstage video

il y a 1 année

MotoGP Off Season show backstage video