Achat de billets
Achat VidéoPass

Test privé à Barcelone pour le team Moto3™ de Leopard Racing

Test privé à Barcelone pour le team Moto3™ de Leopard Racing

Fabio Quartararo et ses deux nouveaux coéquipiers ont eu deux journées d’essais sur la piste de Montmeló.

La saison 2016 est sur le point de commencer et le team Leopard Racing, déterminé à ne rien laisser au hasard, a convié ses cinq pilotes à Montmeló en début de semaine pour un test privé qui s’est déroulé lundi et mardi. 

Le team Moto3™ était donc au complet avec Fabio Quartararo, Joan Mir et Andrea Locatelli, qui ont ainsi pu commencer à travailler avec leur nouvelle équipe mais aussi apprivoiser la KTM RC 250 GP 2016, l’outil dont ils disposeront pour atteindre la gloire cette année suite à ce que Danny Kent ait remporté le titre 2015 avec le modèle précédent. 

Fabio Quartararo :

“Hier c’était la première fois que je roulais sur la KTM et ça s’est bien passé mais les conditions de piste et un vent fort m’ont empêché de mieux m’exprimer. Je me suis vite adapté, en essayant d’avoir le plus de continuité possible sur la moto pour apprendre mais les conditions n’étaient pas idéales. Nous espérons davantage progresser et gagner en confiance lors des prochaines journées d’essais. Le feeling avec les ingénieurs et les mécaniciens est important. Sur ces deux journées, nous avons fait plusieurs interventions mais je pense que nous pourrons faire beaucoup plus de progrès à Valence.”

Joan Mir :

“À vrai dire, les conditions nous ont ralentis. La piste était très sale et le vent nous a empêché d’attaquer. Nous avons essayé différentes solutions et je pense que nous avons déjà un bon set-up pour le prochain test qui commencera jeudi à Valence. J’ai déjà noté quelques progrès depuis hier, surtout à l’avant et dans les virages. Nous devons continuer sur cette voie.”

Andrea Locatelli :

“Hier c’était la première fois que je roulais depuis plusieurs mois à cause de ma blessure. Pour moi tout est nouveau : la moto, le team et l’environnement. Je m’adapte doucement et je prends confiance. Hier nous avons beaucoup travaillé sur le frein moteur parce que j’avais un peu de mal à m’en servir dans les courbes. Aujourd’hui nous avons par contre beaucoup progressé. Nous nous sommes concentrés sur les réglages, en cherchant des solutions pour sortir des virages plus vite et tout de suite attaquer.”

Tags:
Moto3, 2016, Andrea Locatelli, Joan Mir, Fabio Quartararo, CIP-Unicom Starker

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›