Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

#QatarGP : Les faits marquants

#QatarGP : Les faits marquants

Retour sur l’essentiel de l’ouverture du Championnat du Monde MotoGP™ 2016 au Grand Prix Commercial Bank du Qatar.

Le grand retour de Michelin

Au Qatar, les pneus Michelin étaient de retour sur la grille du Championnat du Monde MotoGP™ pour la première fois depuis 2008. Après avoir généré quelques inquiétudes l’an dernier lors de leurs premiers essais puis avoir davantage convaincu lors de la pré-saison, les pneus de la marque française ont passé leur premier véritable test avec d’excellents résultats et les félicitations des pilotes. Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP), le vainqueur de l’épreuve, a pu attaquer durant la totalité des 22 tours et a même avoué avoir pu piloter de mieux en mieux au fil des tours, pour terminer la course en sept secondes de moins que le vainqueur de l’année précédente, soit 0.319s de gagné par tour ! Le Majorquin a en plus signé un nouveau record pour le meilleur tour, en 1’54.927, sur le 20e des 22 tours.

Après la course, Lorenzo a expliqué qu’il s’était décidé pour le pneu tendre tout juste une demi-heure avant le départ, en s’attendant à être un petit peu plus rapide qu’avec le pneu dur mais sans savoir qu’il allait en fait pouvoir aller de plus en plus en fin de course. Si la seconde place a aussi été conquise sur pneu tendre, par Andrea Dovizioso (Ducati Team), le pneu dur était aussi une option viable, comme l’ont démontré Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) en faisant toute la course dans le groupe de tête, avant de finir juste derrière Dovizioso.

Suite à ce premier succès, Nicolas Goubert, le directeur adjoint et technique de Michelin Motorsport ne pouvait que se réjouir des performances de nouveaux pneus du MotoGP™ et a commenté :  “Il s’agissait de notre première course de MotoGP depuis sept ans et nous sommes très satisfaits du résultat. Le record de Jorge Lorenzo au 20e tour et le temps total de la course amélioré de 7 secondes par rapport à 2015, dans des conditions similaires, confirment que nous allons dans la bonne direction. Nous sommes satisfaits de ces résultats et des améliorations obtenues cet hiver. Nous sommes désormais tournés vers la prochaine épreuve et le reste de la saison.”

Des hauts et des bas

Après le Test du Qatar et les premiers essais libres du week-end, il semblait encore incertain que Marc Márquez (Repsol Honda Team) puisse se battre pour le podium mais le double Champion du Monde MotoGP™ a en fait passé la majorité de la course à quelques dixièmes de seconde du leader. D’importants changements réalisés le samedi ont permis à l’Espagnol de non seulement se battre pour la pole position mais aussi de s’assurer de commencer la saison sur le podium, avec un résultat aussi rassurant que satisfaisant. 

Sensation de la pré-saison, Maverick Viñales (Team Suzuki Ecstar) était attendu aux avant-postes après sa qualification en première ligne mais n’a finalement pas pu se maintenir dans le groupe de tête. À l’instar d’un Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) en manque de rythme, l’Espagnol a été distancé et s’est petit à petit retrouvé tout seul mais aura moins atteint son objectif minimum, celui de terminer dans le Top 6.

Les choses ont été un peu plus compliquées pour Scott Redding (Octo Pramac Yakhnich). Le Britannique avait lui aussi été très prometteur cet hiver et avait notamment terminé le Test de Losail avec le deuxième temps. À son retour sur le circuit qatari pour l’ouverture du Championnat, la nouvelle recrue du team Octo Pramac Yakhnich a vite déchanté et a chuté à deux reprises, sans jamais retrouver le feeling qu’il avait eu en pré-saison. Avec une dixième place, Redding était déçu de ne pas avoir tenu ses promesses : “Après les tests, nous pensions être compétitifs mais il nous manquait clairement quelque chose ici. Pour l’Argentine, j’espère retrouver le feeling que j’avais lors du test.”

Sur une Desmosedici GP 2016 plus musclée que jamais, Andrea Dovizioso et Andrea Iannone ont marqué les esprits dès le premier tour de la course en ne faisant qu’une bouchée de Lorenzo sur la longue ligne droite du Circuit International de Losail. Si Iannone, qui a enregistré le nouveau record de la vitesse de pointe en MotoGP™ en atteignant les 351.2 km/h, a fini par tomber, son coéquipier a quant à lui réussi une superbe course pour renouveler sa seconde place de 2015 et répondre à chacune des attaques de Marc Márquez. En perte de vitesse sur la seconde moitié de la saison 2015, l’Italien se réaffirmait donc comme l’une des forces en présence et tentera de confirmer lors des deux prochaines courses, en Argentine puis au Texas, où il avait aussi fini deuxième l’an dernier.

Rossi lance le mercato dès la première manche

La période des transferts et des rumeurs qui les accompagnent, connue en anglais sous le nom de “silly season”, commence chaque année de plus en plus tôt. Placé juste après le cap de la mi-saison, le GP de République Tchèque donnait traditionnellement le coup d’envoi des annonces les plus marquantes, jusqu’à ce que Movistar Yamaha MotoGP et Valentino Rossi ne décident d’annoncer le renouvellement du contrat de l’Italien avant même la première course cette année. Au cours de sa carrière, Rossi avait souvent attendu l’épreuve du Mugello pour faire ses annonces en Italie mais n’a pas attendu cette année pour dévoiler ce qui pourrait être le dernier contrat de sa carrière en Grand Prix.

Et suite au premier mouvement de l’une des principales pièces de l’échiquier 2017, Bradley Smith a enchaîné le jour suivant en annonçant qu’il quitterait le team Monster Yamaha Tech3 pour devenir pilote officiel de KTM l’an prochain pour le retour du constructeur autrichien en catégorie reine. Le Britannique n’a pas encore eu l’occasion de voir la nouvelle RC16 mais a affirmé sa satisfaction de devenir pilote d’usine pour sa cinquième saison en MotoGP™.

Avec deux pilotes déjà confirmés, la grille continuera de se définir sur les Grands Prix à venir et l’une des prochaines annonces pourrait concerner Jorge Lorenzo, le Champion en titre, qui a déjà reçu une offre écrite de Yamaha pour prolonger aux côtés de Rossi mais prendra son temps avant de prendre une décision.

Tags:
MotoGP, 2016, COMMERCIAL BANK GRAND PRIX OF QATAR

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

Aspar Mahindra Team Moto3
Bagnaia : “Ma meilleure course”

il y a 9 mois

Bagnaia : “Ma meilleure course”