Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

#ArgentinaGP : La conférence de presse

#ArgentinaGP : La conférence de presse

Retrouvez les impressions des pilotes avant la seconde manche du Championnat du Monde MotoGP™ 2016.

Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP), Andrea Dovizioso (Ducati Team), Marc Márquez (Repsol Honda Team), Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3) et Yonny Hernández (Aspar MotoGP Team) se sont retrouvés jeudi après-midi à Termas de Río Hondo pour la conférence de presse précédant la seconde épreuve de la saison MotoGP™ 2016, le Grand Prix Motul de la République Argentine.

 

Leader du classement général suite à sa victoire au Qatar, Lorenzo arrive sur l’un des cinq seuls circuits où il n’a jamais gagné en MotoGP™ et a déclaré : “Nous ne pouvions pas mieux commencer la saison. Je pense que nous avons mis fin aux doutes concernant l’électronique et les pneus Michelin. Nous avons prouvé que nous pouvions être très réguliers et même aller de plus en plus vite en fin de course. Le pilote doit désormais être plus précis, il faut faire attention à l’accélération, surveiller le pneu avant en début de course mais tout s’est bien passé jusqu’ici.”

“Au Qatar nous avions l’avantage d’avoir eu un test quelques jours avant le Grand Prix et nous avions donc les meilleurs réglages pour le châssis et l’électronique. Ici nous devrons nous dépêcher pour évaluer les pneus et l’électronique afin d’avoir le meilleur set-up pour le dimanche.”

“Le tracé est l’un des meilleurs du calendrier, c’est l’un des plus plaisants à parcourir. En 2014 je n’avais pas été en bonne condition physique mais j’avais fini troisième. L’année dernière ça n’avait pas été une bonne course et j’avais fini cinquième mais cette année, avec les nouveaux pneus et la nouvelle électronique, je pense que nous pourrons être bien plus compétitifs ici mais aussi à Austin.”

Invité à discuter de sa situation actuelle, le Majorquin n’a ni voulu parler de la possibilité de prolonger chez Yamaha ni des rumeurs concernant une éventuelle offre de Ducati : “La situation n’a pas changé. En ce moment nous devons nous concentrer sur ces deux courses et je ne veux pas en dire plus. C’est un sujet privé et je n’ai pas beaucoup plus à dire pour le moment.”

 

Deuxième de chacune des trois premières manches de la saison l’an dernier, Dovizioso a commencé sa saison 2016 avec une nouvelle seconde place au Qatar et compte bien se battre pour un autre podium ce week-end Argentine : “Je suis très content de notre début de saison. J’avais un bon feeling avec la moto durant les essais hivernaux même si nous n’avions pas réussi à aller chercher le meilleur temps. C’était important de concrétiser en course, ce que nous avons réussi à faire. Nous devons continuer à travailler de cette façon. Personne ne sait vraiment comment ça se passera en Argentine, à Austin ou à Jerez, notamment en termes de pneus. Nous devons être concentrés pour comprendre quelle direction prendre durant le week-end, quels réglages effectuer sur la moto et comment gérer les pneus. Nous verrons également quel temps il fera.”

“Nous avons roulé que deux fois sur ce tracé. Nous ne savons pas grand chose, notamment avec les nouvelles règles. Tout peut arriver mais notre résultat du Qatar nous aide à aborder ce week-end.”

 

Après avoir manqué plusieurs vols et connu un véritable calvaire pour rejoindre Termas de Río Hondo, Márquez voudra prendre sa revanche après être tombé en fin de course l’an dernier, alors qu’il se battait pour la victoire avec Rossi. L’Espagnol a commenté : “ Je suis arrivé dans la nuit, à 3h du matin, mais l’important est que nous soyons là. C’est un circuit qui me plaît. Nous devons confirmer certaines choses que nous avions vues au Qatar et essayer de faire de notre mieux.”

“J’étais très content de ma troisième place au Qatar parce qu’après la pré-saison, qui avait été très difficile, nous n’étions pas encore à 100% avec l’électronique et finir troisième à deux ou trois secondes de Jorge était positif. Nous savons où nous devons progresser et nous allons essayer de continuer à avancer pour faire de meilleures courses.” 

“L’an dernier tout le monde choisissait le même pneu pour la course mais au Qatar nous avons vu qu’il y avait différentes options. Il sera donc important de se servir des essais pour voir quel est le meilleur pneu parce que c’est un élément clé, nous l’avons vu avec Jorge qui allait plus vite en fin de course au Qatar.”

 

Absent du podium à Losail, Rossi avait fêté sa victoire en Argentine en portant un maillot de Diego Maradona sur le podium l’an dernier et a déclaré : ‘Un tas de nouvelles choses ont été introduites cette année. J’ai fait une bonne course au Qatar, je suis parvenu à rester dans le premier groupe alors que le rythme était très élevé. Malheureusement je n’ai pas réussi à terminer sur le podium, ce qui était mon objectif initial. Nous allons travailler encore plus pour être davantage compétitifs. Les courses sont désormais plus ouvertes suivant le choix de pneu effectué. Nous devons rester concentrés pour prendre les bonnes décisions. Nous verrons également quelle sera la météo ce dimanche. J’aime ce tracé. Les portions y sont très techniques. L’an dernier, j’avais fait une belle course. Mais être rapide ne suffit plus tant les écarts sont très serrés. Nous devons trouver quelque chose de plus.”

J’ai décidé de poursuivre ma collaboration avec Yamaha. Je sais que je vais devoir produire un gros effort pour rester au top de ma forme mais je suis content. Maintenant que je suis fixé sur mon avenir, je peux pleinement me concentrer sur la course. C’est important pour nous de faire mieux qu’au Qatar”

“Nous avons couru à Buenos Aires par le passé. En 1998, le Grand Prix d’Argentine faisait office de dernière épreuve. Ce fut une très belle course mais mon meilleur souvenir est sans doute l’édition 2015. Nous avions fait une fantastique prestation. Nous devons donner le maximum pour reproduire la même chose, tout en étant rapide de bout en bout.”

 

Premier pilote indépendant à l’arrivée au Qatar, Pol Espargaró voudra consolider son nouveau statut ce week-end, sur une piste qu’il considère comme l’une des plus difficiles. 

“Oui, surtout au Qatar. Tout le monde est un peu nerveux au Qatar, il ne faut pas perdre de points. Je n’ai pas pris un très bon départ mais l’important était de marquer des points, nous étions les premiers parmi les teams indépendants, c’était important et maintenant nous allons voir où nous pourrons nous situer ce week-end.” 

L’ancien Champion du Monde Moto2™, qui quittera vraisemblablement Tech3 à la fin de l’année, a ajouté quant à son avenir : “Mon contrat se termine cette année et je suis ouvert à tout pour les deux prochaines années mais il est encore trop tôt pour en discuter. Nous n’en sommes qu’à la deuxième course et nous parlons déjà des deux prochaines années, c’est fou ! Je veux juste me concentrer sur cette course et continuer à progresser."

 

Le Colombien Yonny Hernández est quant à lui presque à domicile ce week-end puisque l’épreuve de Termas de Río Hondo est la seule date sud-américaine du MotoGP™. Ravi de compter sur le soutien d’une bonne partie du public local, le pilote de l’Aspar MotoGP Team a affirmé : “Pour moi, c’est comme une course à domicile. Plein de fans sont venus me supporter. En tant que Sud-Américain, ce Grand Prix est forcément spécial. Je suis fier de représenter mon pays. J’espère que mon travail me permettra de décrocher quelques points.”

“Le nombre de fans grandit en Colombie et ici aussi. Les gens me reconnaissent. Quand j'étais avec Pol à Buenos Aires hier, tout le monde me regardait. Ça fait bizarre mais ça fait plaisir.

"Je suis assez déçu de ma course au Qatar car nous avons rencontré un tas de problèmes, tout particulièrement d’un point de vue des pneus. Mais mon rythme était bon, j’avais un bon feeling avec la moto. J’ai attaqué fort en début de course mais après quelques tours j’ai été contraint à l’abandon. Une nouvelle chance m’est donnée en Argentine. J’espère pouvoir terminer dans le Top 10 / 12, j’en fais mon objectif.”

Tags:
MotoGP, 2016, GRAN PREMIO MOTUL DE LA REPÚBLICA ARGENTINA, Andrea Dovizioso, Yonny Hernandez, Jorge Lorenzo, Pol Espargaro, Marc Marquez, Valentino Rossi, Ducati Team, Repsol Honda Team, Pull & Bear Aspar Team, Movistar Yamaha MotoGP, Monster Yamaha Tech 3

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›