Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Baz : “Cette première journée était compliquée”

Baz : “Cette première journée était compliquée”

Le Français a conclu la première journée du Grand Prix Motul de la République Argentine avec le seizième temps.

C'est sur le circuit de Termas de Rio Hondo, situé dans la province de Santiago del Estero en Argentine, que le coup d'envoi du deuxième rendez-vous de la saison MotoGP™ 2016 a été donné. 

Impatient de prendre la piste au guidon de sa Ducati GP14.2 après une première course interrompue prématurément, Loris Baz s'est confronté aux conditions particulières du tracé argentin. 

Ce matin, malgré une piste poussiéreuse et une forte chaleur, le pilote français est parvenu à se hisser en 13e position, un peu plus d'une seconde derrière le temps de référence. Auteur d'un temps en 1'45.080, il est parvenu à améliorer de près de deux secondes cet après-midi en s'approchant de la barre des 1'43. 16e au classement combiné des deux séances, Loris est convaincu d'être dans la bonne direction pour s'approcher du top 10 demain. Malgré une forte probabilité de pluie, la motivation du Haut-Savoyard est à son maximum. 

Loris Baz :

"Tout comme l'an dernier, la piste est très sale ici. Il n'y a pas eu d'activité sur ce tracé depuis décembre et la piste était pleine de sable. Je pense que c'est pire cette année. L'an dernier, le meilleur temps de la première séance était en 1'41 alors que ce matin, le meilleur temps se situait plutôt aux alentours de 1'43.” 

“Cette première journée était compliquée. Je perdais l'avant partout. Ce phénomène ne nous concerne pas uniquement, puisque tout le monde en souffre. Les Honda semblent s'en sortir un peu mieux. Il est difficile de décider s'il fallait régler la moto pour ces conditions en sachant qu'elles changeront demain ou attendre. Nous avons tout de même trouvé certaines solutions. Le classement est très serré. Ce n'est pas là où je veux être, mais je ne suis qu'à quatre dixièmes du Top 10. Nous espérons que la piste évoluera dans le bon sens demain.”

“S’il pleut, je n'ai aucune appréhension. En revanche, s'il pleut et que la piste reste toujours aussi sale, nous avons prévu de régler une moto différemment pour trouver un minimum de 'grip'. Demain, il devrait faire moins chaud et les choses devraient se stabiliser."

Tags:
MotoGP, 2016, GRAN PREMIO MOTUL DE LA REPÚBLICA ARGENTINA, FP2, Loris Baz, Avintia Racing

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›