Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Déjà 21 points d’avance pour Márquez

Déjà 21 points d’avance pour Márquez

Marc Márquez n’aura eu besoin que de trois courses pour prendre l’avantage dans la course au titre MotoGP™ 2016.

Márquez, déjà favori au titre ?

Après une saison 2015 à oublier, Marc Márquez avait commencé l’année en butant sur de nouvelles difficultés. Au guidon d’une Honda RC213V difficile à dompter dans sa nouvelle configuration et dotée d’une électronique différente de celle dont disposait jusqu’alors Honda, l’Espagnol avait conclu les Tests Officiels de Sepang et de Losail avec respectivement une seconde et une demi-seconde de retard sur Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP). Le double Champion du Monde MotoGP™ n’avait pas caché ses inquiétudes quant à son potentiel pour le début de la saison mais s’en est en fait beaucoup mieux sorti qu’il ne l’espérait et a marqué trente points de plus qu’en 2015 sur les trois premières courses de l’année.
Face à un Champion en titre (Lorenzo) qui avait dominé la pré-saison, à son rival Valentino Rossi (Movistar Yamaha Racing) et à des Ducati de plus en plus performantes, le pilote catalan s’est assuré trois podiums en trois courses alors qu’il n’en avait eu qu’un seul sur la même période l’an dernier et avait essuyé une regrettable chute en Argentine suite à son duel avec Rossi.
Cette année, Márquez a commencé la saison sur le podium en finissant troisième au Qatar, où Lorenzo avait été intouchable, et a enchaîné avec deux brillantes victoires en Argentine puis au Texas. 
À Termas de Río Hondo, le double Champion du Monde MotoGP™ et son équipe ont parfaitement su gérer un format de course particulier, avec un changement de machine obligatoire pour raisons de sécurité, et avaient aussi remporté leur première pole position de la saison. Márquez prenait de nouveau la tête de la grille une semaine plus tard au Circuit des Amériques et y a décroché une quatrième victoire en autant de courses sur la piste d’Austin, ajoutant un nouveau chapitre à son rêve américain.
Au moment de repartir des États-Unis, où il a remporté huit de ses vingt-six victoires en MotoGP™ et reste invaincu depuis 2011, Márquez menait le classement général avec vingt-et-un points d’avance sur Lorenzo alors qu’il était l’an dernier, au même stade de la saison, cinquième et avec déjà trente points de retard sur le leader de l’époque, Valentino Rossi. 
Grâce à cet excellent début de saison, Márquez peut mettre derrière lui les difficultés qu’il avait rencontrées durant les essais hivernaux et sera indéniablement l’homme à battre lorsque le paddock ira à Jerez (22-24 avril) pour le premier rendez-vous européen de l’année.
En 2015, l’épreuve andalouse avait été le point de départ d’une série de quatre victoires consécutives pour Lorenzo, qui cherchera à rattraper Márquez dès que possible afin d’éviter que ce dernier ne s’échappe vers un troisième titre mondial. Malgré son abandon sur chute en Argentine, le Majorquin est dans une meilleure situation qu’en 2015 puisqu’il avait pris 29 points de retard sur Rossi, sans accéder une seule fois au podium. Cette année, Lorenzo s’est brillamment imposé au Qatar et a tout de suite rebondi après son abandon en Argentine en finissant deuxième à Austin, son meilleur résultat en date au Texas.

Les autres gagnants du début de saison

Parmi les autres pilotes en progrès par rapport à l’an dernier, Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3) a non seulement rallié l’arrivée à chacune des trois premières courses mais a en plus marqué suffisamment de points pour s’installer à la quatrième place du classement général. L’ancien Champion du Monde Moto2™ commence donc de la meilleure des manières une saison qui sera cruciale pour la suite de sa carrière et qui sera vraisemblablement sa dernière chez Tech3.
Habitué à se battre pour se classer dans les points, Eugene Laverty (Aspar MotoGP Team) réalise lui aussi un impressionnant début de saison et a régulièrement été en lice pour le Top 10 depuis le début de l’année. Sur une Ducati GP14.2 nettement plus compétitive depuis l’introduction du nouveau règlement technique, l’Irlandais a marqué vingt-et-un points en trois courses alors qu’il avait fini la saison 2015 sur un total de neuf.
Disposant de la même machine, Héctor Barberá (Avintia Racing) connaît une progression similaire à celle de Laverty et cumule pour sa part 25 points, de quoi occuper la sixième place au général et être le pilote Ducati le mieux classé.

Les perdants…

Andrea Dovizioso (Ducati Team), Cal Crutchlow (LCR Honda) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) sont quant à eux les grands perdants du début de saison. 
Fauché par son coéquipier Andrea Iannone en Argentine puis percuté par Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) à Austin, Dovizioso avait commencé la saison en renouvelant sa deuxième place de 2015 à Losail. L’Italien a malheureusement été très malchanceux sur les deux courses suivantes et a été privé de résultats qui lui auraient certainement assuré la seconde place du classement général.
Tombé à chacune des trois courses et arrivé hors des points lorsqu’il a pu reprendre la piste, Crutchlow vit lui aussi un début de saison cauchemardesque alors qu’il avait pu marquer 34 points sur la même période en 2015. Le Britannique semble avoir beaucoup de mal à dompter la RC213V sur laquelle Márquez réussit si bien mais n’est pas le seul, comme l’illustre la chute de Pedrosa à Austin.
En ayant chuté en début de course au Texas, Rossi a pris un retard considérable sur Márquez alors qu’il avait marqué 66 points sur les trois premières courses en 2015, soit le total actuel de son rival. Au lieu de deux victoires associées à une troisième place, le nonuple Champion du Monde a manqué le podium de justesse au Qatar avant de finir deuxième en Argentine puis d’enregistrer au Texas son premier abandon depuis 2014. Suite à une chute qui mettait fin à une série de 24 courses finies dans le Top 5, Rossi se retrouve à douze points de son coéquipier Jorge Lorenzo et à trente-trois de Márquez, un retard qu’il aura à coeur de réduire dès le retour du MotoGP™ en Europe pour l’épreuve de Jerez.

Tags:
MotoGP, 2016, RED BULL GRAND PRIX OF THE AMERICAS, RAC, Marc Marquez, Eugene Laverty, Jorge Lorenzo, Andrea Dovizioso, Valentino Rossi

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

Estrella Galicia 0'0 Marc VDS Racing
Rabat : “Des progrès constants”

il y a 8 mois

Rabat : “Des progrès constants”