Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Smith : « Je ne pouvais pas attaquer davantage »

Smith : « Je ne pouvais pas attaquer davantage »

En proie à un manque d’adhérence, Bradley Smith retrouve malgré tout le chemin des points avec une douzième place à Jerez.

Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3), qui avait terminé en dehors des points à Austin en raison d’une chute survenue à la mi-course, débarquait à Jerez l’esprit revanchard mais le Britannique a de nouveau connu une course difficile. Parti quatorzième sur la grille, le pilote du team Monster Yamaha Tech3 n’a pas été en mesure de faire le poids face aux Ducati et Aprilia durant les premiers tours. Victime d’un manque de grip et qui plus est d’un contact avec un autre concurrent, ce dernier glisse au classement. En ménageant ses pneus, Bradley Smith parvient à franchir la ligne d’arrivée en douzième position, renouant ainsi avec les points.

« C’était un week-end très difficile mais au final, j’ai pu inscrire quelques points et j’espère que le prochain GP nous réussira davantage. J’ai pris un bon départ mais les Aprilia et les Ducati étaient vraiment très fortes durant les premiers tours. En plus de ça, j’ai eu un léger contact avec un autre pilote qui m’a fait perdre quelques positions. Du coup, je me suis retrouvé derrière Hernández et Bautista. J’ai l’impression d’avoir perdu du temps derrière eux, mais je ne pouvais pas attaquer davantage à cause de ce manque de grip à l’arrière. Après seulement dix tours, j’ai compris que j’étais en difficulté. J’ai donc essayé d’être plus propre pour pouvoir rallier l’arrivée. Point positif, je suis parvenu à améliorer mon feeling avec le pneu avant tout au long du week-end et je me sentais déjà nettement plus à l’aise comparé aux précédentes courses. »

Mais le travail s’est poursuivi après le Grand Prix pour le team Monster Yamaha Tech3. Il s’agissait de vérifier les ajustements effectués en début de saison et de tester les gommes apportées par Michelin. Même si le bond en avant n’est pas aussi significatif, l’équipe a atteint son objectif avec une demi-seconde de gagnée. Bradley Smith, auteur du onzième temps de la journée Test en 1’40.335, se dit également plus à l’aise.

« Même si les résultats de ce Test ne sont pas incroyables, nous avons fait de bons progrès. Mais je ne pense pas que ça marquera un tournant dans ma saison pour autant. Nous sommes en difficulté depuis le début d’année et je n’ai jamais trouvé ce petit quelque chose en plus pour me sentir totalement à l’aise. Durant ce Test, nous avons essentiellement vérifié les ajustements que nous avions fait sur les premières courses. Ces ajustements n’étaient pas négatifs, car nous avançons dans la bonne direction. Ce matin, nous avons donc tout retesté pour nous assurer que nous disposions du meilleur package. Et puis en après-midi, nous avons testé deux pneus avant pour Michelin. J’ai évalué ces pneus du mieux que possible mais nous avons utilisé les pneus ‘normaux’ pour effectuer nos réglages. Après quoi, nous avons continué de nous focaliser sur la moto pour établir une bonne base de réglages. Ce fut une journée chargée, sans miracle mais nous n’en attendions pas. Nous voulions juste faire de notre mieux et gagner environ trois dixièmes sur un tour. Au final, nous avons largement atteint notre objectif puisque nous sommes une demi-seconde plus vite. Donc je suis content. Le team a fait du bon travail donc voyons voir à présent, ce qu’il est possible de faire pour leur Grand Prix. »

Tags:
MotoGP, 2016, GRAN PREMIO RED BULL DE ESPAÑA, RAC, Bradley Smith, Monster Yamaha Tech 3

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

Aprilia Racing Team Gresini
Bautista : 'Nous devons aller de l'avant'

il y a 1 année

Bautista : "Nous devons aller de l'avant"