Achat de billets
Achat VidéoPass

Le Moto3™ aura-t-il un cinquième vainqueur en France ?

Le Moto3™ aura-t-il un cinquième vainqueur en France ?

La catégorie Moto3™ arrivera au Mans après avoir eu quatre vainqueurs différents en quatre courses depuis le début de la saison 2016.

Le Championnat du Monde Moto3™ continue d’assurer le spectacle en 2016 et notamment au GP d’Espagne, où Brad Binder (Red Bull KTM Ajo) a réalisé l’incroyable exploit de décrocher sa toute première victoire en Grand Prix en partant dernier. Leader du classement général avant même cette exceptionnelle performance, le Sud-Africain est un convaincant prétendant au titre mondial et cherchera de nouveau à s’imposer au Mans lors de la cinquième manche de la saison.

Suite à sa victoire depuis la dernière position et à ce que les quatre premières courses de l’année aient toutes été remportées par un pilote différent, le Monster Energy Grand Prix de France pourrait cependant couronner un cinquième vainqueur.

Niccolò Antonelli (Ongetta-Rivacold), Khairul Idham Pawi (Honda Team Asia), Romano Fenati (SKY Racing Team VR46) et Binder s’étant tour à tour imposés depuis le début de l’année, le principal candidat au titre de cinquième vainqueur est Jorge Navarro (Estrella Galicia 0,0), qui est à 15 points de Binder au classement général. Au pied du podium à Jerez, l’Espagnol a déjà fini deux fois deuxième cette année et demeure en quête d’une première victoire en Moto3™ après avoir fait quatre apparitions sur le podium en 2015.

L’an dernier, il s’était qualifié en seconde position derrière son coéquipier de l’époque, Fabio Quartararo (Leopard Racing). Treizième des trois premières courses puis contraint à l’abandon à Jerez, le jeune Français ne réalise pas le début de saison qu’il espérait après être passé de Honda à KTM mais sera motivé à se surpasser au Mans, où il bénéficiera du soutien de nombreux supporters et cherchera, comme Navarro, à signer son premier succès en Grand Prix.

Parmi les autres pilotes qui se sont fait remarquer depuis le début de l’année, le rookie italien Nicolò Bulega (SKY Racing Team VR46) arrivera en France deux semaines après s’être offert son premier podium en Grand Prix, dès sa cinquième apparition dans le Championnat du Monde, en finissant deuxième à Jerez. Âgé de 16 ans et parmi les protégés de Valentino Rossi, Bulega occupe la quatrième place du classement général, devant Francesco Bagnaia (Aspar Mahindra Team Moto3), qui cumule pour l’instant deux podiums en quatre courses et est jusqu’ici le seul pilote sur Mahindra à avoir pu s’immiscer dans le Top 5.

Antonelli, vainqueur de la première épreuve de l’année, et Enea Bastianini (Gresini Racing Team Moto3) suivent leurs compatriotes dans le classement général, si bien qu’un total de cinq Italiens sont à la poursuite de Binder et de Navarro. Régulièrement dans la lutte pour les avant-postes et deuxième au Mans en 2015, Bastianini n’a pour l’instant pas fini plus haut qu’à la cinquième place cette année mais s’est fracturé le poignet droit dans un entraînement en motocross et est donc incertain pour l’étape française.

Juste derrière lui à l’arrivée du Grand Prix d’Espagne, Jules Danilo (Ongetta-Rivacold) réalise jusqu’ici un très bon début de saison et a signé son meilleur résultat en finissant neuvième en Argentine, avant de récidiver pour à nouveau marquer sept points à Jerez. Tricolore le mieux placé dans le classement général, il aura au Mans l’objectif de finir la course, n’ayant jamais terminé le Grand Prix de France sur ses trois premières tentatives.

En manque de vitesse depuis le début de la saison, Alexis Masbou (Peugeot MC SaxoPrint) tentera de profiter du soutien du public pour aller chercher ses premiers points avec Peugeot tandis que Enzo Boulom (Procercasa - 42 Motorsport), qui court dans le FIM CEV Repsol avec l’équipe d’Álex Rins, participera à son deuxième Grand Prix après avoir fait ses débuts en Championnat du Monde à Jerez.

Les pilotes Moto3™ seront en piste vendredi dès 9h pour leur première séance d’essais libres.

Tags:
Moto3, 2016, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

Aprilia Racing Team Gresini
Bautista : 'Nous devons aller de l'avant'

il y a 7 mois

Bautista : "Nous devons aller de l'avant"

Estrella Galicia 0'0 Marc VDS Racing
Miller : 'Ma cheville a tenu le choc'

il y a 7 mois

Miller : "Ma cheville a tenu le choc"