Achat de billets
Achat VidéoPass

Iannone dans la roue de Lorenzo

Iannone dans la roue de Lorenzo

Le pilote italien a suivi l’Espagnol pour passer en tête avec cinq petits millièmes de seconde d’avance samedi matin au Mans.

Après avoir démontré vendredi qu’il allait être l’homme à battre ce week-end au Monster Energy Grand Prix de France, Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) a de nouveau dominé les débats samedi matin et a amélioré le temps de référence de trois dixièmes de seconde. 

Le Champion du Monde en titre, vainqueur de l’épreuve française en 2015, a cependant fini par concéder la première position à Andrea Iannone (Ducati Team), qui a réussi à tourner cinq millièmes de seconde plus vite en prenant la roue du Majorquin sur son dernier tour. 

Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3) et Marc Márquez (Repsol Honda Team) sont eux aussi parvenus à battre le temps de référence du vendredi et finissaient respectivement à 0.134s et 0.190s du chrono de Iannone. 

Maverick Viñales (Team Suzuki Ecstar), Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et Andrea Dovizioso (Ducati Team) ont également fini à moins d’une demi-seconde de la première place tandis que Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3) et Cal Crutchlow (LCR Honda) complétaient le Top 10 et donc la liste des pilotes assurés de participer à la Q2. 

De retour de blessure (main droite) après avoir manqué les quatre premières manches de la saison, Danilo Petrucci (Octo Pramac Yakhnich) s’est classé onzième et pourrait donc rejoindre la Q2. Il retrouvera en Q1 son coéquipier Scott Redding, Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar), qui est tombé dans le virage n°14, et Héctor Barberá (Avintia Racing). Tombé à deux reprises vendredi, Loris Baz (Avintia Racing) a fini dix-huitième du classement combiné. 

Espargaró et Tito Rabat (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), tombé dans le virage n°3, sont les seuls pilotes à ne pas avoir amélioré leurs chronos au cours de la troisième séance d’essais.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Tags:
MotoGP, 2016, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE, FP3, Andrea Iannone, Pol Espargaro, Jorge Lorenzo, Ducati Team, Movistar Yamaha MotoGP, Monster Yamaha Tech 3

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

Movistar Yamaha MotoGP
Rossi : « Pas suffisamment rapide »

il y a 7 mois

Rossi : « Pas suffisamment rapide »