Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Lorenzo nouveau leader suite à son triomphe au Mans

Lorenzo nouveau leader suite à son triomphe au Mans

Le Majorquin s’est offert une très importante victoire en s’imposant sans trouver rival à sa hauteur au Monster Energy Grand Prix de France.

En pole position pour la 63e fois de sa carrière, nouveau record pour le total de pole toutes catégories confondues, après avoir pulvérisé le record du circuit en qualifications, Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) s’est de nouveau retrouvé seul au monde en course au Monster Energy Grand Prix de France, qu’il remportait pour la deuxième année consécutive.

Parti comme une fusée depuis la tête de la grille, le Majorquin a été suivi par Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Andrea Iannone (Ducati Team) sur les premiers tours mais a progressivement creusé l’écart pour dominer la course de bout en bout, sans jamais avoir à se préoccuper de ce qui se passait derrière lui.

Passé devant Dovizioso dans le sixième tour, Iannone est tombé peu après alors qu’il tentait de revenir sur Lorenzo. De retour en seconde position suite à la chute de son coéquipier, Dovizioso a été rattrapé par Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), qui avait perdu beaucoup de temps au départ en se faisant malmener par les frères Pol (Monster Yamaha Tech3) et Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar).

Une fois revenu devant ces derniers, l’Italien est rapidement arrivé sur les talons de Márquez pour doubler son rival dans le treizième tour et enchaîner en passant Dovizioso pour s’emparer de la seconde position. Trois tours plus tard, Dovizioso et Márquez tombaient tous les deux au Musée (virage n°7).

Les chutes synchronisées de Dovizioso, qui abandonnait pour la troisième fois de suite, et de Márquez ont fait les affaires de Maverick Viñales (Team Suzuki Ecstar), qui héritait de la troisième place et allait signer son premier podium en MotoGP™, le premier de Suzuki depuis la troisième place de Loris Capirossi à Brno en 2008.

Vainqueur pour la deuxième fois de l’année alors que Márquez finissait treizième et donc avec seulement trois points, Lorenzo s’emparait quant à lui de la tête du classement général avec cinq points d’avance sur son compatriote et douze sur Rossi, qui comptait dix secondes de retard sur son coéquipier au moment de passer le drapeau à damier.

Quatrième à l’arrivée, avec quatre secondes et demie de retard sur Viñales, Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) conserve la quatrième place du classement général mais n’a plus que quatre points d’avance sur le pilote Suzuki.

Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3) a de son côté pris la cinquième place, son meilleur résultat depuis le début de la saison, et demeure donc le premier pilote indépendant au classement général. 
Complétaient le Top 10 à l’arrivée Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar), Danilo Petrucci (Octo Pramac Yakhnich), vainqueur de son duel avec Héctor Barberá (Avintia) pour la septième place, et Stefan Bradl (Aprilia Racing Team Gresini).

Eugene Laverty (Aspar MotoGP Team) et Loris Baz (Avintia Racing) ont quant à eux profité des nombreux abandons, dont ceux de Scott Redding (Octo Pramac Yakhnich), Yonny Hernández (Aspar MotoGP Team), Tito Rabat (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), Jack Miller (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) et Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3), pour marquer les points des onzième et douzième places, en finissant devant Márquez.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

 

Tags:
MotoGP, 2016, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE, RAC, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Maverick Viñales, Team SUZUKI ECSTAR, Movistar Yamaha MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›