Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

#StatAttack : le Moto2™ en chiffres avant le GP d’Italie

#StatAttack : le Moto2™ en chiffres avant le GP d’Italie

Découvrez toutes les données dont il faut avoir connaissance avant le Grand Prix d’Italie, catégorie Moto2™.

  • Johann Zarco a terminé sur le podium du Grand Prix d’Italie à trois reprises : en 2015, 2013 et 2011, alors qu’il courait en 125cc. Le Français s’y était classé respectivement deuxième, troisième et deuxième. C’est également sur cette piste du Mugello qu’il avait décroché la toute première pole position de sa carrière en 2011. Parti à la faute lors du Monster Energy Grand Prix de France, le Champion du Monde a mis fin à une série de vingt-quatre courses dans les points. Le dernier résultat blanc de Johann Zarco datait du Grand Prix d’Australie 2014.
  • Álex Rins a inscrit deux podiums au Mugello en 2013 et 2014 du temps de la Moto3™. En 2014, l’Espagnol avait également signé la pole position. La saison passée au Mugello, le pilote du team Paginas Amarillas HP40 avait raté son départ et avait finalement rallié l’arrivée au onzième rang. Récent vainqueur dans la Sarthe, Álex Rins n’a encore jamais réalisé de doublé en Moto2™.
  • Sam Lowes s’était adjugé la huitième place du Grand Prix d’Italie il y a deux ans en partant de la deuxième position. Il s’agissait alors de son meilleur résultat en qualifications. En 2015, le Britannique s’était élancé de la pole mais s’était accroché avec Simone Corsi au début du deuxième tour. Il s’était finalement classé quatrième de la course.
  • Tom Lüthi compte trois podiums au Mugello. Arrivé deuxième de la course 125cc en 2005, le Suisse a ensuite enchaîné avec deux troisièmes place en 2008 et 2012. Le pilote du team Garage Plus Interwetten a depuis connu deux abandons. L’an passé, Tom Lüthi menait le Grand Prix lorsqu’il s’est fait piéger dans le troisième tour.
  • Jonas Folger avait terminé troisième de sa première course Moto2™ au Mugello. Il s’agissait de sa deuxième et ultime apparition de l’année sur le podium. En 2015, l’Allemand avait en revanche chuté au septième tour alors qu’il pointait au troisième rang.
  • Dominique Aegerter n’est monté qu’une seule fois sur le podium en 2015. C’était justement au Mugello. Le Suisse s’y était classé troisième après avoir un temps mené l’épreuve.
  • En 2013, Luis Salom avait remporté la course Moto3™ devant Álex Rins et Maverick Viñales. Pour ses débuts en Moto2™, l’Espagnol s’était ensuite adjugé la deuxième place, son meilleur résultat dans la catégorie intermédiaire. Enfin, le pilote SAG Team, avait terminé cinquième lors de l’ultime édition.
  • Mattia Pasini s’est illustré à deux reprises au Mugello : en 2006 du temps de la 125cc et trois ans plus tard en 250cc. L’Italien est le seul pilote du plateau à avoir triomphé en catégorie intermédiaire.
  • Simone Corsi et Miguel Oliveira ont aussi goûté aux joies de la victoire sur le tracé du Mugello. Le premier s’était imposé en 125cc en 2008, le second était devenu l’an passé, le premier Portugais à triompher en Moto3™.
  • Simone Corsi a égalé son meilleur résultat en Moto2™ au Mans en terminant deuxième de la course, comme lors du Grand Prix d’Allemagne 2013 et du Grand Prix de France 2014. La saison dernière au Mugello, le pilote Speed Up Racing était allé au contact avec Sam Lowes dans le deuxième tour alors qu’il était à la lutte pour la deuxième place. L’Italien avait été contraint de se retirer.
Tags:
Moto2, 2016, GRAN PREMIO D'ITALIA TIM

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›