Achat de billets
Achat VidéoPass
News
27 jours ago
By Loris Baz

Une autre journée compliquée pour Baz

Le Français sera dernier sur la grille de départ du Grand Prix TIM d’Italie.

C'est sous un soleil radieux que la deuxième journée du Grand Prix d'Italie s'est déroulée sur l'Autodromo del Mugello. Des milliers de spectateurs ont fait le déplacement pour assister à l'un des plus beaux rendez-vous de la saison MotoGP. 

Une journée idéale pour Loris Baz qui espérait faire une croix sur ses problèmes de dribble dont il souffre depuis plusieurs épreuves. Si le rythme du Français a nettement progressé entre les deux journées, Loris est toujours victime de ces mêmes problèmes. 

Le nouveau pneu avant proposé par Michelin aide la maniabilité de la Ducati, mais ne comble pas ce dribble permanent. Demain au warm up, le Haut-Savoyard tentera d'abaisser la position de la moto afin d'adopter une base de réglages similaire à celle de son coéquipier Héctor Barberá.

Loris Baz : « C’est encore une journée très difficile pour moi et cela commence à devenir désespérant, si ce n'est inquiétant. Ce matin, j'ai bouclé deux tours pensant que les problèmes avaient disparu. Nous avons trouvé quelques détails qui nous ont permis d'aller plus vite. Nous avons réussi à réduire l'écart sur le reste du groupe, mais il nous en manque encore beaucoup. Finalement, les problèmes existent toujours et je suis toujours bloqué par les mêmes choses. J'ai beau essayer de rouler malgré le dribble, mais je n'y arrive pas. D'autres à l'image de Héctor y parviennent, alors que c'est impossible pour moi. »

« Nous avons essayé le nouveau pneu avant proposé par Michelin. Si la moto est plus maniable, le dribble est bien pire. Demain, nous allons essayer de rabaisser la moto. J'ai toujours roulé sur des motos plus hautes que celles de Héctor. Nous allons voir si cela peut nous aider pour la course. Nous espérons enfin sortir la tête de l'eau. »