Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Lorenzo : « J’ai repensé à mon dépassement de 2005 »

 Lorenzo : « J’ai repensé à mon dépassement de 2005 »

Jorge Lorenzo, vainqueur de l’édition 2015 du Grand Prix d’Italie, est demeuré maître des lieux au Mugello malgré une arrivée très serrée.

Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP), qui ne pointait qu’en cinquième position sur la grille, a pris un excellent envol pour s’emparer de la tête au premier freinage. Installé aux commandes du Grand-Prix d’Italie, le Majorquin a longtemps eu son coéquipier Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) dans son sillage avant que ce dernier ne soit trahi par le moteur de sa Yamaha YZR-M1. Le Champion du Monde a ensuite été rejoint par Marc Márquez (Repsol Honda Team) dans les ultimes tours. Les Espagnols se dépasseront à de multiples reprises. Jorge Lorenzo ne figurait d’ailleurs qu’en deuxième position à l’entrée de Bucine, mais il parviendra à prendre l’aspiration sur son compatriote. Pour dix-neuf petits millièmes, la victoire lui revient. Son compteur affiche ainsi soixante-quatre succès, dont cinq au Mugello ces six dernières années. Jorge Lorenzo possède désormais dix points d’avance sur son dauphin du jour au général au lieu de cinq.

Jorge Lorenzo : « Je me suis senti mieux dès le warm-up, surtout au freinage. J’ai essayé de prendre un bon départ et d’imposer mon rythme. Je ne m’attendais pas à ce que Márquez soit aussi fort. J’avais dépensé beaucoup d’énergie en menant durant toute la course et je savais qu’il était peut-être un peu plus frais. Il est passé devant mais en arrivant à la chicane, j’ai repensé à un dépassement fou que j’avais fait en 250cc en 2005, sur Alex de Angelis. J’ai eu la chance d’être opposé à Marc, qui est sur une Honda en difficulté cette année, et j’ai pu passer devant sur la ligne droite. Marc a fait une très bonne course. Après les essais, je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi régulier. Quand il m’a doublé, j’ai pensé qu’il valait peut-être mieux finir deuxième et prendre les points que de prendre des risques mais je me souvenais de ce dépassement et mon moteur était là pour faire le travail. Nous avons eu de la chance que mon moteur casse durant le warm-up et non en course. Le contraire s’est passé pour Rossi, il a été très malchanceux et il est maintenant assez loin au Championnat. »

Tags:
MotoGP, 2016, GRAN PREMIO D'ITALIA TIM, RAC, Jorge Lorenzo, Movistar Yamaha MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›