Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Zarco renoue avec la victoire en dix tours en Italie

Zarco renoue avec la victoire en dix tours en Italie

Le Français s’est imposé sur Lorenzo Baldassarri dans un superbe sprint de dix tours au Mugello.

Johann Zarco (Ajo Motorsport) s’est offert une fantastique victoire au Mugello pour tourner la page après une décevante course au GP de France et se relancer au Championnat puisqu’il était arrivé en Italie avec trente-et-un points de retard sur le leader et en repart en étant à seulement dix-sept points de Sam Lowes (Federal Oil Gresini Moto2).

Sixième au départ d’une course réduite à dix tours suite à un drapeau rouge, le Français a enchaîné les dépassements pour ensuite s’engager dans un superbe duel avec Lorenzo Baldassarri (Forward Team), qui s’est soldé par la victoire du Français sur l’Italien, sur le podium pour la deuxième fois de sa carrière.

Troisième devant Tom Lüthi (Garage Plus Interwetten), Hafizh Syahrin (Petronas Raceline Malaysia) et Axel Pons (AGR Team), Lowes a profité du fait qu’Álex Rins (Páginas Amarillas HP 40) parte du fond de la grille pour s’emparer de la tête du classement général avec deux points d’avance sur l’Espagnol, seize sur Lüthi et dix-sept sur Zarco. 

Pénalisé pour avoir été l’un des pilotes qui avaient retardé la procédure rapide suite au drapeau rouge, Rins a réussi à limiter la casse en remontant jusqu’à la septième place et finissait à trois secondes du groupe de tête, devant Franco Morbidelli (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS), Takaaki Nakagami (Idemitsu Honda Team Asia) et Dominique Aegerter (CarXpert Interwetten).

Vainqueur pour la deuxième fois de l’année, et pour la toute première fois au Mugello, Zarco aura l’occasion de poursuivre sa contre-attaque pour le titre Moto2™ 2016 le 5 juin à Barcelona-Catalunya, où il s’était imposé depuis la pole en 2015.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Le drapeau rouge

Suite à la chute de Xavi Vierge (Tech3 Racing) dans le cinquième tour, la Direction de Course a dû interrompre la course pour remplacer une air-fence (barrière de sécurité gonflable) endommagée et annoncer une procédure rapide pour relancer la course avec une grille établie selon le classement du troisième tour, le dernier tour bouclé par l’ensemble des pilotes présents en piste. 

Tombés ensemble dans le quatrième tour, Álex Márquez (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) et Luca Marini (Forward Team) allaient donc avoir l’opportunité de reprendre la piste, ce que l'Italien n'a cependant pas pu faire après avoir endommagé sa moto dans sa chute.

La procédure de rapide a fini par être annulée en raison d’un nombre trop important de pilotes qui n’avaient pas respecté le délai réglementaire pour s’aligner sur la grille. 

Suite à une nouvelle procédure de départ, les pilotes sont finalement repartis pour une épreuve réduite à dix tours. 

Jonas Folger (Dynavolt Intact GP), qui était rentré aux stands pour abandonner dans le cinquième tour, juste avant le drapeau rouge, Edgar Pons (Páginas Amarillas HP 40), Álex Rins (Páginas Amarillas HP 40), Simone Corsi (Speed Up Racing), Xavier Siméon (QMMF Racing), Federico Fuligni (Team Ciatti), Ratthapark Wilairot (Idemitsu Honda Team Asia) et Julián Simón (QMMF Racing) devaient alors partir du fond de la grille pour ne pas avoir respecté le délai prévu pour la procédure rapide. Siméon n’était au final pas présent au départ puisque le Belge a malheureusement chuté sur le tour de formation.

 

Tags:
Moto2, 2016, GRAN PREMIO D'ITALIA TIM, RAC2, Johann Zarco, Ajo Motorsport

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›