Achat de billets
Achat VidéoPass

Smith : « J’avais travaillé mes départs »

Smith : « J’avais travaillé mes départs »

Bradley Smith enregistre son meilleur résultat de l’année en terminant septième du Grand Prix TIM d’Italie.

Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3), crédité du huitième chrono des qualifications, a pris un excellent son départ, exercice qu’il avait particulièrement travaillé en essais. Le Britannique s’est ainsi hissé en troisième position au premier freinage, mais n’a pas été en mesure de se maintenir à cette place. Passé par de nombreux concurrents durant les premiers tours, le pilote du team Monster Yamaha Tech3 a même dégringolé un temps au dixième rang. Après avoir profité des abandons de Scott Redding (Octo Pramac Yakhnich) et de Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Bradley Smith retrouve Áleix Espargaro, qu’il a pu repasser au quatorzième tour. L’Anglais termine ainsi septième de la course, soit son meilleur résultat de la saison. Ce dernier s’est dit satisfait des progrès accomplis depuis les premières épreuves.

Bradley Smith : « Je suis très content de terminer premier pilote indépendant. Tout au long du week-end j’ai travaillé sur mes départs, plus que d’habitude, et ça semble avoir payé puisqu’au premier virage j’étais troisième. Mon rythme n’était pas super en début de course mais je voulais rester proche de ceux de devant, car je savais que ça allait s’améliorer. J’ai pris soin de mes pneus, tout en restant constant. Nous avons légèrement modifié la moto comparé au Mans, même si j’avais déjà un bon feeling et je me suis senti bien. Terminer à trente secondes du vainqueur est un bon résultat. Ça prouve que nous travaillons dans la bonne direction. Petrucci a essayé de me battre dans les derniers tours mais mon réservoir n’était pas encore totalement à sec alors j’ai puisé dedans en toute fin de course. Au bout de six épreuves, nous sommes enfin arrivés à notre niveau de l’an passé. Ça a pris du temps mais nous avons encore plein de courses devant nous pour récupérer les points que nous avons perdus en début de saison. Au final, mon adaptation aux pneus Michelin a été un peu plus lente comparé à d’autres pilotes. Mais nous sommes là, je suis donc confiant pour les prochaines courses. »

Tags:
MotoGP, 2016, GRAN PREMIO D'ITALIA TIM, RAC, Bradley Smith, Monster Yamaha Tech 3

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›

Octo Pramac Yakhnich
Nouvel abandon pour Redding

il y a 6 mois

Nouvel abandon pour Redding