Achat de billets
Achat VidéoPass
News
8 jours ago
By motogp.com

Un dimanche pour Luis Salom

Rancoeur et hostilités ont laissé place au fair-play et au respect à Barcelone, où le Championnat du Monde a rendu hommage à Luis Salom.

Respectant la volonté de la famille et du team de Luis Salom, le Grand Prix Monster Energy de Catalogne a poursuivi son cours suite au tragique accident de vendredi et à la disparition du jeune Espagnol. Malgré leur tristesse et une ambiance morose, tous les pilotes en piste ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour faire honneur à leur pair. Bien plus qu’un sport, le MotoGP™ est une passion, chez les fans comme pour les pilotes. Et dimanche, c’est cette passion qui a sublimé les courses, rivalités et amertumes ayant été mises de côtés pour que l’amour de la course règne à nouveau suite à un bien sombre week-end. 

« Tous les pilotes lui ont dédié leur course » Marc Márquez

Les hommages sont venus de toutes parts durant le week-end mais la journée de dimanche a été celle qui a le mieux exposé les valeurs de la communauté du paddock. Les trois courses ont été superbes mais les pilotes ont su mettre de côté leur gloire pour rendre hommage au Mexicano. « C’est la meilleure façon d’honorer la mémoire de Salom, c’est un petit cadeau, un hommage à sa famille. Ce n’est pas grand chose mais c’est tout ce que nous pouvons faire, » a déclaré Rossi.

Pour le deuxième Grand Prix de suite, l’épreuve de la catégorie MotoGP™ a sans aucun doute été la plus palpitante et s’est terminée sur le premier affrontement direct entre Marc Márquez (Repsol Honda Team) et Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) depuis Sepang 2015. La duel a été plus serré que jamais mais sans agressivité déplacée. Le respect entre les deux pilotes est apparu évident et l’animosité a été effacée par la satisfaction de livrer une belle bataille. Dans le parc fermé, Rossi s’est dirigé vers Márquez la main tendue, afin de le féliciter pour sa course, une proposition que Márquez a accueillie avec le sourire. La tension avait disparu.

Peu après, en conférence de presse, un journaliste a demandé à Rossi si ce week-end allait permettre à sa relation avec Márquez d’aller de l’avant. Le Docteur s’est contenté d’un simple « Oui », accompagné de son sourire habituel. Un seul mot qui en disait beaucoup, tout comme le geste de Márquez, qui s’est rapproché de l’Italien pour mettre sa main sur son épaule, un signe d’affection bienvenu après le drame de vendredi.

La conférence de presse post-course du #CatalanGP

« Je crois qu’après tout ce qui s’est passé, tout le reste perd de son importance. Ce n’était pas grand chose mais c’était ce qu’il fallait faire, » a commenté Rossi. « Quand il se passe ce qu’il s’est passé vendredi, les disputes deviennent sans importance et c’est mieux comme ça. Nous pratiquons un sport qui est notre passion mais qui est aussi dangereux et nous devrions essayer de garder une certaine attitude. C’était bien de se serrer la main. »

« Le week-end a été dur pour tous les pilotes mais au final je pense que tous ensemble, nous avons rendu hommage à Luis Salom avec le dimanche qu’il méritait, » a affirmé Márquez. « Une autre chose importante pour le sport est que Valentino et moi nous soyons serré la main. »

Et l’Espagnol était aussi soulagé que tout le monde que la plaie commence à cicatriser : « Au final j’ai aimé ce dimanche parce que nous avons retrouvé une ambiance familiale, celle de la famille MotoGP. Quand nous étions tous ensemble sur la grille, pour courir pour Luis, tous les pilotes lui ont dédié leur course. »

Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3) a fait écho aux sentiments de son compatriote et a déclaré : « Dans notre sport, nous montrons que nous sommes une grande famille et même si Luis n’était pas connu de tout le monde, nous lui avons tous rendu hommage. Les trois meilleurs pilotes de chaque course l’ont fait en portant un t-shirt à sa mémoire et les autres portaient tous son numéro. »

Márquez et Rossi n’étaient pas les seuls à témoigner leur respect au moment de terminer le GP de Catalogne. Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) avait eu un week-end difficile avant même d’être percuté de plein fouet par Andrea Iannone (Ducati Team) mais a rappelé qu’il y avait des choses plus importantes que de remporter une course. « Comme je l’avais dit hier, le résultat est secondaire. Il est vrai que je me bats pour remporter ce Championnat du Monde et que je suis évidemment déçu mais après ce qui s’est passé vendredi, tout ça est secondaire. »

Originaire de Majorque, comme Salom, le Champion du Monde en titre a d’autre part admis ses faiblesses et salué les performances de son coéquipier : « J’avais pris un assez bon départ et sur pneus neufs j’avais plus ou moins le même niveau que les autres. Cependant, comme je m’y attendais avant la course, j’ai commencé à avoir du graining à l’avant et à être en difficulté. Avec la même moto, Rossi n’a pas eu autant de graining. Il pilotait différemment et préservait davantage le pneu avant. Il est aussi très fort quand les conditions sont difficiles. Il a incroyablement bien piloté et il a fait une course incroyable. Je n’ai pas pu rouler comme lui, je n’ai pas pu adapter mon pilotage pour résoudre les problèmes que nous avions à l’avant. C’est la vérité. »

Le paddock repart de Barcelone en ayant perdu un élément irremplaçable mais avec un espoir renouvelé. L’unité et le respect ont retrouvé leur place et la mémoire de Luis Salom continuera à vivre à chaque dépassement et chaque photo finish.

Retour sur la carrière de Luis Salom