Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By motogp.com

Le MotoGP™ part aux Pays-Bas pour le Motul TT Assen

Huitième manche de la saison 2016, le Motul TT Assen aura lieu pour la première fois de l’histoire le dimanche plutôt que le samedi.

Unique destination à avoir figuré au calendrier des Grands Prix chaque année depuis la création du Championnat du Monde en 1949, Assen accueille du 24 au 26 juin la huitième manche de la saison MotoGP™ 2016, le Motul TT Assen. 

Le Top 3 du classement MotoGP™ n'avait plus été aussi serré au même stade de la saison depuis 2012

Surnommée « Cathédrale du Motocyclisme », la localité d’Assen entretient une tradition de sports mécaniques qui commence en 1925, avec le tout premier Dutch TT, un évènement qui a depuis eu lieu chaque année hormis durant la période 1940-1945, en raison de la Seconde Guerre Mondiale. Après plusieurs décennies de courses organisées sur les routes locales et traditionnellement le dernier week-end du mois de juin, le TT Assen se dote d’un véritable circuit fermé et destiné à la compétition en 1955. Au fil des ans, le tracé connaît de nombreuses modifications, dont la plus récente en 2010, mais demeure parmi les préférés des pilotes.

La saison 2016 marquera un autre changement important pour le TT Assen, ne concernant pas la piste mais le programme des courses, qui auront pour la toute première fois lieu le dimanche plutôt que le samedi. À l’origine, les organisateurs avaient choisi le samedi comme jour de course parce que l’évènement, qui empruntait les routes locales, empêchait une partie de la population locale de se rendre à l’église le dimanche.

Cette année, le paddock arrive à Assen après un week-end marqué par la tragique disparition de Luis Salom à Barcelone, où les pilotes et les teams ont rendu hommage au pilote espagnol avec trois incroyables courses. En MotoGP™, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et Marc Márquez (Repsol Honda Team) ont assuré le spectacle en se battant en duel pour la victoire jusque dans le dernier tour. Vainqueur pour la deuxième fois de la saison, Rossi retrouvera à Assen un circuit où il s’est imposé à sept reprises dans la catégorie reine et où il avait signé sa 100e victoire en 2009. Le circuit néerlandais est aussi le lieu où il avait renoué avec la victoire après une série de 44 courses sans succès en 2013, date de son retour chez Yamaha.

Support for this video player will be discontinued soon.

#RossiVsMarquez : Le calme après la tempête

Le nonuple Champion du Monde avait remporté l’épreuve l’an dernier suite à un autre duel avec Márquez, dont la tentative de dépassement dans la dernière chicane avait poussé Rossi à couper le dernier virage en passant par les graviers et filer seul vers la ligne d’arrivée. Márquez avait dû se contenter de la seconde place et manquait la plus haute marche du podium à Assen pour la quatrième fois seulement en huit courses sur le circuit néerlandais, toutes catégories confondues. Le pilote du team Repsol Honda aura cette fois-ci l’objectif d’accroître son avance sur Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) au classement général puisque ce dernier n’a que dix points de retard tandis que Rossi occupe la troisième place, à vingt-deux points de Márquez.

Support for this video player will be discontinued soon.

#RossiVsMarquez : Le duel du dernier tour

Le Top 3 du classement MotoGP™ n’avait plus été aussi serré au bout de sept courses depuis 2012, lorsque Casey Stoner, Lorenzo et Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) se tenaient en dix-neuf points. Bien qu’il n’ait chuté qu’une fois, au Mans, alors que Rossi et Lorenzo ont dû abandonner deux fois chacun, Márquez ne dispose donc que d’un maigre avantage et n’est pas plus favori au titre mondial que les deux pilotes Yamaha.

Support for this video player will be discontinued soon.

Iannone met Lorenzo KO en Catalogne

Des trois, Lorenzo ne manquera certainement pas de motivation à Assen après avoir vécu un véritable cauchemar à Barcelone, où un manque de grip à l’avant avait très vite mis fin à ses espoirs de podium. Et alors qu’il comptait limiter la casse en marquant quelques points, l’Espagnol a été contraint à l’abandon après avoir été percuté par Andrea Iannone (Ducati Team), qui a été pénalisé et partira en dernière position sur la grille d’Assen.

Support for this video player will be discontinued soon.

Lorenzo fait son retour lors du warm-up d'Assen

Contrairement à ceux de Rossi et Márquez, le palmarès du Majorquin aux Pays-Bas est assez mitigé et marqué par un certain manque de chance. Il avait subi une collision avec Marco Simoncelli en 2011 et avait été percuté par Álvaro Bautista dès le premier virage l’année suivante. En 2013, il s’était fracturé la clavicule gauche le jeudi et avait fait un comeback héroïque pour courir le samedi et prendre la cinquième place, moins de 48 heures après un aller-retour express à Barcelone pour se faire opérer. Sa seule victoire à Assen en MotoGP™ date de 2010. Depuis, il n’a eu qu’un seul autre podium aux Pays-Bas, en 2015, en finissant troisième.

Parmi les pilotes qui pourraient inquiéter les principaux candidats au podium néerlandais, Cal Crutchlow (LCR Honda) sera à surveiller puisque le Britannique semblait avoir renoué avec son meilleur niveau lors du Test post-GP de Barcelone, dont il avait signé le meilleur temps. Le Britannique avait en plus décroché la pole à Assen en 2013, lorsqu’il courait pour Tech3, et avait concrétisé avec une troisième place en course.

Pedrosa est un autre pilote Honda en progrès et était sur la première ligne de la grille pour la première fois de l’année à Barcelone, où il a obtenu son deuxième podium de la saison. Le Catalan est monté sur le podium d’Assen plusieurs fois mais ne s’y est jamais imposé en catégorie reine.

Après avoir manqué d’atteindre leurs objectifs à Barcelone, Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar) et Maverick Viñales (Team Suzuki Ecstar) auront une nouvelle opportunité de partir à l’assaut des avant-postes lors de cette épreuve, dont Espargaró avait pris le départ en pole position en 2014.

Sixième du classement général, son frère cadet Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3) demeure quant à lui le pilote de team indépendant le mieux classé et compte onze points d’avance sur Héctor Barberá (Avintia Racing). Loris Baz, le coéquipier de ce dernier, continue pour sa part à récupérer de multiples fractures au pied droit, dont il avait été opéré à la fin du mois de mai, et sera, comme à Barcelone, remplacé par Michele Pirro.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Rossi triomphe sur Márquez à Barcelone

Recommandés