Achat de billets
Achat VidéoPass
News
5 jours ago
By motogp.com

Syahrin : « Je suis plus expérimenté »

Le Malaisien Hafizh Syahrin revient sur sa progression ainsi que sur le début de sa troisième saison dans le Championnat du Monde Moto2™.

Hafizh, le début de la saison s’est très bien passé pour toi et tu es maintenant cinquième du classement Moto2™, en étant presque toujours dans le Top 10 en course. Qu’est-ce qui a changé pour toi cette année ?

« C’est ma troisième année dans le Championnat du Monde Moto2 et je me sens un peu plus mature, j’ai plus d’expérience. Après ma chute de l’an dernier à Valence j’ai dû passer beaucoup de temps au repos afin de laisser ma main récupérer et ça a été long. Une fois que j’ai pu reprendre le travail, je me suis entraîné plus dur que jamais. Je suis mieux préparé, mentalement et physiquement, que ces deux dernières années mais ma main me faisait encore souffrir durant la pré-saison et au Qatar. Maintenant je me sens mieux et je suis plus tranquille. »

Tu te rapproches des avant-postes à chaque course. Y a-t-il une piste où tu te sens capable de monter sur le podium ?

« Bien sûr ! Voyons… il y a Aragón, Silverstone, le Motegi et ma piste préférée, et où je suis à domicile : Sepang. Mais il ne faut pas écarter la possibilité de le faire sur d’autres circuits. Nous nous en sommes par exemple assez bien sortis au Mugello alors que c’était la piste que j’aimais le moins du fait que je n’avais pas beaucoup roulé là-bas. »

Cette année tu as pris l’habitude de faire beaucoup de dépassements en début de course. Le qualifications sont-elles un domaine dans lequel tu espères progresser ?

« Nous passons toujours plus de temps sur la moto afin de la préparer pour la course. Nous essayons de repousser les limites, en le faisant parfois durant le warm-up du dimanche matin. Oui, j’aimerais être mieux placé sur la grille. Ça m’aiderait vraiment à me rapprocher du podium. Chaque week-end de GP est un apprentissage, nous espérons gagner en vitesse et réussir à ‘prendre la vague’ pour mieux nous qualifier. »

Que fais-tu entre les courses ? Rentres-tu en Malaisie durant le break qu’il y a entre les courses de Barcelone et d’Assen ?

« Nous avons un programme défini entre les courses. Il y a des séances de fitness, de la course à pied, du vélo, des tests en piste, du flat track… Je m’entraîne régulièrement mais il est aussi important d’avoir du temps libre pour s’aérer l’esprit. Notre voyage en Malaisie est inclus dans le programme et je suis content d’aller voir ma famille et mes amis. Nous avons une semaine juste après Barcelone et nous serons de retour pour un test avant le GP d’Assen. »

Recommandés