Achat de billets
Achat VidéoPass
News
10 jours ago
By motogp.com

Baz : « Je reprends le rythme »

De retour de blessure après une longue absence, le Français poursuivais son travial de réadaptation samedi en Allemagne.

Loris Baz consolide son retour positif en MotoGP™, après de longues semaines de convalescence, en raison d'une lourde blessure à son pied droit. Toutefois, la pluie serait bien accueillie demain.

Sous un ciel clément et des températures plus élevées qu'hier, le Français a nettement pu progresser ce samedi au fur et à mesure de séances. Entre vendredi et samedi, il a ainsi gagné près de trois secondes sur son meilleur temps et il conclut la journée à moins de deux secondes de la pole position.

Pour la course, l'objectif sera de ne pas de prendre de risques, mais de se rapprocher le plus possible des points. Et si certains ont aimé retrouver le soleil aujourd'hui, la pluie pourrait être une alliée de taille, demain, pour le Haut-Savoyard qui souffre encore d'un manque de force au pied.

Loris Baz : « Cette journée s'est plutôt bien passée, je reprends doucement le rythme. Nous avons commencé à traiter quelques problèmes, un bon signe puisque cela signifie que je commence à bien rouler. J'ai pu gagner du temps dès la troisième séance. La dernière séance libre s'est passée correctement, mais j'ai souffert des mêmes problèmes que j'avais déjà avant ma blessure, sur l'avant. Je manque cruellement de confiance sur l'avant. À tout moment, je peux perdre le contact avec le sol. »

« Nous avons trouvé une solution qui m'a permis de faire un tour rapide durant la qualification. Cette solution ne me permet pas de rouler sereinement, je roule avec l'appréhension que l'avant peut se dérober à chaque virage. Mon pied n'est pas là pour m'aider aussi. Je ne peux pas appliquer la force que je veux sur le repose-pied et je dois piloter avec le reste du corps.  »

« Demain, je souhaiterais réellement qu'il pleuve. Je pense que cela pourrait m'aider, en particulier physiquement. Je n'ai repris l'entrainement qu'il y a deux semaines et ce tracé est très éprouvant. Bien évidemment, s'il pleut, il sera plus difficile de rester sur ses roues. Chaque condition a ses particularités, mais je reste convaincu que la pluie pourrait jouer en ma faveur. »

Recommandés